Jossinet, la rédemption dorée

  • A
  • A
Jossinet, la rédemption dorée
Partagez sur :

Frédérique Jossinet tient sa revanche ! La judokate française est devenue championne d'Europe des -48 kg, vendredi à Tbilissi, en dominant en finale la hongroise Eva Csernoviczki par ippon. La pensionnaire du club d'Orléans se rachète donc après des Jeux Olympiques à Pékin manqués.

Frédérique Jossinet tient sa revanche ! La judokate française est devenue championne d'Europe des -48 kg, vendredi à Tbilissi, en dominant en finale la hongroise Eva Csernoviczki par ippon. La pensionnaire du club d'Orléans se rachète donc après des Jeux Olympiques à Pékin manqués.Elle a fait son deuil ! Perdue il y a quelques mois encore après son échec olympique, alors que la modeste kazakhe Kelbet Nurgazina l'avait envoyée au tapis après 25 secondes de combat et ce, dès le premier tour de l'événement pékinois, Frédérique Jossinet avait failli tout plaquer, écoeurée par tant de sacrifices balayés d'un simple ramassement de jambe. De retour au bercail, choyée et remotivée par son entraineur Eric Despezelle, l'Orléanaise avait retrouvé le goût de la compétition cet automne aux Championnats de France par équipes. Avec en mire, alors, les Championnats d'Europe de Tbilissi.En attendant Decosse et LebrunUne échéance continentale qui a toujours eu valeur de trampoline pour cette inusable battante, déjà forte de deux sacres (2001 et 2002) et pas moins de sept médailles européennes à son arrivée cette semaine en Géorgie. Bronzée en 2007 à Belgrade, argentée l'an dernier à Lisbonne, Frédérique Jossinet a une nouvelle fois trouvé les ressources pour rebondir jusqu'au sommet, vendredi au premier jour de la compétition, et décrocher à 33 ans le troisième titre de sa carrière à l'échelle du continent, dans sa catégorie des -48 kg.Une incroyable revanche sur le destin qui n'a pas souffert de la moindre contestation sur le tatami géorgien. Victorieuse par ippon de ses trois combats sur la route de la finale - en moins d'une minute notamment face à l'Espagnole Oiana Blanco en demie – la vice-championne olympique 2004 a infligé la même punition à la Hongroise Eva Csernoviczki, championne d'Europe des -23 ans en titre, lors de la confrontation ultime.De quoi parfaitement lancer le week-end de la délégation tricolore féminine. Lucie Décosse (-70 kg) devrait être en mesure de faire aussi bien que Frédérique Jossinet pour égaler ce bilan. Et avec Céline Lebrun, en quête à 32 ans d'un sixième titre chez les -78 kg (de 1999 à 2002 et en 2005), la France a cette année encore toutes les chances de figurer au premier rang du judo féminin européen.