Joakim Noah, retour gagnant

  • A
  • A
Joakim Noah, retour gagnant
@ Reuters
Partagez sur :

NBA - Après trois semaines d'absence, Joakim Noah a repris par une victoire avec les Bulls.

NBA - Après trois semaines d'absence, Joakim Noah a repris par une victoire avec les Bulls. Le match de la nuit Des sourires. Le vestiaire des Bulls en manquait depuis le 27 février dernier, date de la dernière victoire de Derrick Rose et de ses partenaires, avant le grand réveil, samedi soir à Philadelphie (98-84). Meilleur marqueur du match avec 23 points et en verve à trois points (4 sur 6), Derrick Rose a été le grand artisan d'un succès qui s'est dessiné dès le premier quart. S'il n'a joué que neuf minutes, Joakim Noah a également apporté sa pierre à l'édifice. "J'étais un peu rouillé mais ça fait du bien d'être de retour", avouait l'ancien de Florida, qui a manqué les trois dernières semaines en raison d'une blessure à la voûte plantaire du pied gauche. Avec 7 points, à 5 sur 8 aux lancers francs, et 4 rebonds en un peu plus de 9 minutes, "Jooks" a donc enfin pu refouler les parquets NBA, même si son temps de jeu n'excédera pas les 10 minutes de jeu lors des prochains matches. Car la lutte pour les play-offs, avec un trio Miami-Charlotte-Toronto qui a encore quelques longueurs d'avance, risque d'être acharnée jusqu'au bout... Les Français Hormis Noah, Johan Petro et Boris Diaw étaient également de sortie samedi. Le premier n'a inscrit que 4 petits points en 13 minutes de jeu, pour 6 rebonds. Insuffisant pour éviter la défaite de Denver devant Milwaukee (97-102). Quant à Diaw, ses 12 points et 9 rebonds en 36 minutes de jeu n'ont pas suffi non plus à Charlotte, défait à Miami (71-77). Le capitaine de l'équipe de France s'en sort avec un 7/20 au tir (5/15 à deux points et 1/3 à trois points). La stat 14 victoires sur les 16 derniers matches, le bilan commence à être résolument positif pour Milwaukee, encore vainqueur à Denver (102-97). Du 3 au 14 mars, les Bucks avaient même enchaîné six succès de rang, et sont désormais confortablement installés au cinquième rang de la conférence Est. A 14 matches de la fin de leur saison régulière, les partenaires du meneur Brandon Jennings sont bien placés en vue des play-offs.