Joakim Noah attaque fort !

  • A
  • A
Joakim Noah attaque fort !
Partagez sur :

Si la victoire n'a pas été au rendez-vous à Oklahoma City, le Thunder tombant les Bulls 106-95, Joakim Noah a néanmoins parfaitement débuté la nouvelle saison et inauguré son nouveau contrat de cinq ans avec la franchise de l'Illinois.

Noah bille en tête. Si la victoire n'a pas été au rendez-vous à Oklahoma City, le Thunder tombant les Bulls 106-95, Joakim Noah a néanmoins parfaitement débuté la nouvelle saison et inauguré son nouveau contrat de cinq ans avec la franchise de l'Illinois. L'obstacle était trop haut pour Chicago et Joakim Noah. Pour leur premier match de l'année, les Bulls auraient pu en effet espérer entame moins délicate qu'un déplacement en Oklahoma, nouvelle place forte de la Conférence Ouest. Et les troupes de l'Illinois ont eu beau résister, au point d'attaquer le quatrième acte à hauteur de leurs hôtes (82-82), le Thunder a confirmé son rang en s'imposant 106-95. Comme attendu, Kevin Durant, élu MVP des derniers Championnats du Monde durant l'été, n'a pas manqué de faire honneur à son statut de meilleur marqueur de la Ligue en titre en terminant avec 30 points. Mais le premier bourreau des Bulls est à chercher dans les lignes arrières puisque Russell Westbrook a ouvert en grand avec ses 28 points, 10 rebonds et 6 passes. De quoi remporter son duel face à Derrick Rose, certes 28 points également au compteur, mais à 12 sur 31 aux tirs... Et rendre vains les efforts de Joakim Noah sous les panneaux. Le Français a en effet signé une première performance de choix pour attaquer la nouvelle saison. Avec 18 points à 7 sur 13 aux tirs et 19 rebonds, l'ancien Gator a en effet parfaitement inauguré son nouveau contrat de cinq ans et 60 millions de dollars. Pas de quoi surprendre néanmoins Tom Thibodeau, son nouvel entraîneur. «On s'attendait à un tel match de Joakim, ce n'est plus une surprise, d'expliquer le coach de Chicago, c'est une arme majeure pour nous, aussi bien en défense qu'en attaque. Il doit nous apporter son énergie des deux côtés du terrain. C'est indispensable à l'équipe.» Indispensable, mais pas suffisant donc face au Thunder. Et ce d'autant plus lorsque les Bulls concèdent 47 lancers-francs au cours de la rencontre. Car si dans le sillage de son Français, Chicago a remporté la bataille du rebond 51 prises à 44 et affiché une meilleure adresse avec 43% de réussite contre 41 pour les coéquipiers de Durant, la différence s'est faite sur la ligne des lancers, les hommes de l'Illinois n'y engrangeant que 13 points contre 38 pour Oklahoma!