Jimenez a pris son temps

  • A
  • A
Jimenez a pris son temps
@ Reuters
Partagez sur :

GOLF - L'Espagnol Miguel Angel Jimenez remporte l'Open de France après un trou de barrage.

GOLF - L'Espagnol Miguel Angel Jimenez remporte l'Open de France après un trou de barrage. De haut de ses 46 ans aussi tassés que ses cigares, Miguel Angel Jimenez a gardé la tête haute sur les greens de l'Open de France pour toiser ses jeunes opposants pas encore trentenaires. Quand Canizares envoyait son drive dans l'eau, quand Molinari expédiait sa balle dans le bunker, l'Espagnol drivait fièrement sur le trou de play-off au milieu du fairway avant de s'assurer la victoire d'un solide putt de quatre mètres après un nouveau coup de fer d'approche mal ajusté. Robert-Jan Derksen, qui a coulé avec son éternel tee-shirt sous son polo au 15 après trois balles dans l'eau pour un sextuple-bogey fatal, et Kenneth Ferrie, qui a presque fait aussi bien au 18 avec un quintuple-bogey tout aussi rédhibitoire, avaient eux perdu leurs illusions auparavant. Jimenez, bien placé au soir du troisième tour grâce à une charge énergique samedi (66), a lui bu la tasse au 18 sans s'y noyer pour autant. Bourdy partagé Leader avec deux coups d'avance sur son compatriote Alejandro Canizares et l'Italien Francesco Molinari à l'attaque de son 72e et dernier trou de la semaine, Jimenez a dilapidé ce forfait d'un coup de fer 7 moisi dans l'eau. Un double-bogey plus tard et l'homme au catogan repartait au départ de ce même trou n°18, pour un barrage à trois avec Canizares et Molinari. Grégory Bourdy s'est lui contenté d'une place dans le Top 10, au sixième rang en compagnie notamment de l'Allemand Martin Kaymer. "Le bilan est positif. Un Top 10 à l'Open de France, c'est bien. Mais hier et aujourd'hui, j'étais capable de faire mieux. J'étais capable de gagner ici cette année. Aujourd'hui, j'ai essayé de revenir, j'ai démarré fort mais je fais un bogey idiot au 12. Sixième, c'est bien même s'il me reste un petit goût de frustration. C'est une semaine où je me suis régalé, je n'ai pratiquement pas fait de fautes. J'avais les moyens de gagner", balançait le Bordelais au micro de Canal+. Jimenez et le Golf national en ont décidé autrement.