Jelen n'est pas le Messie

  • A
  • A
Jelen n'est pas le Messie
Partagez sur :

Auxerre comptera encore sur son buteur providentiel Ireneusz Jelen face à Paris, lors de la 26e journée de Ligue 1, pour tenter de mettre fin à une série de douze matches sans victoire en championnat. La tâche ne s'annonce pas aisée, d'autant que le Polonais, revenu de blessure en janvier, ne peut tirer son équipe à bout de bras. Ce que certains supporters, en souvenir de la saison dernière, ne comprennent pas toujours.

Auxerre comptera encore sur son buteur providentiel Ireneusz Jelen face à Paris, lors de la 26e journée de Ligue 1, pour tenter de mettre fin à une série de douze matches sans victoire en championnat. La tâche ne s'annonce pas aisée, d'autant que le Polonais, revenu de blessure en janvier, ne peut tirer son équipe à bout de bras. Ce que certains supporters, en souvenir de la saison dernière, ne comprennent pas toujours. L'AJA espérait être sauvée par le soldat Jelen. Mais pour le buteur polonais comme pour les autres, la marche est un peu trop haute en ce moment. Blessé au genou, l'attaquant auxerrois avait été opéré en juin, mais une rechute l'a contraint à passer de nouveau sur le billard en novembre. Bilan: cinq mois d'arrêt au total et 13 matches manqués, de la 7e à la 19e journée. Sans que son absence ne soit vraiment préjudiciable dans un premier temps, Jelen a manqué de plus en plus aux Bourguignons, en même temps que les autres cadres (Pedretti, Ndinga, Mignot ou Hengbart) faisaient eux aussi défaut, tour à tour. Depuis sa rentrée, le 15 janvier face à Monaco, le cinquième buteur de Ligue 1 en 2009-2010 (avec 14 réalisations) n'a pas complètement répondu aux attentes. Mais à coup sûr, celles-ci sont vraiment trop élevées. Sifflé au moment de sa sortie du terrain face à Lille, le Polonais a habitué ses supporters à des performances qu'il lui est absolument impossible de répéter aujourd'hui. Autant en raison du parcours de l'AJA que de son état de forme. "Il ne mérite pas ça, indiquait ainsi Jean Fernandez en conférence de presse, après ce match contre le Losc. Il a un problème physique et c'est normal. Il n'a pas joué depuis quatre mois, et en plus il arrive dans une équipe qui ne tourne pas bien. La situation est beaucoup plus difficile à gérer que si ça tournait bien !" Fernandez: "Aujourd'hui, seul Jelen est capable de marquer" Tout doucement, la confiance revient toutefois. Même si Jelen n'a - directement - servi à prendre qu'un maigre point contre Arles-Avignon (1-1), le Polonais reste sur deux buts lors des trois derniers matches de Ligue 1. Deux réalisations qui ont triplé son total par rapport au début de saison, où il n'avait inscrit qu'un seul but face à Valenciennes lors de la troisième journée. Ce semblant de rythme retrouvé fait en tout cas espérer Jean Fernandez, qui croit encore beaucoup en son buteur: "Aujourd'hui, seul Jelen est capable de marquer, indiquait le coach ajaïste au Républicain Lorrain, avant le déplacement à Bordeaux. Il est très important pour l'efficacité de notre équipe, qui n'est actuellement bonne ni offensivement ni défensivement." En parlant de ses éléments de retour de blessure, et donc de Jelen en premier lieu, Fernandez admettait toutefois une situation un peu forcée. "Ils ne seront pas à leur meilleur niveau immédiatement, mais nous sommes contraints de les faire jouer tout de suite." En effet, les Bourguignons n'ont pas le choix, au vu du manque de solutions offensives. Pourtant, il est d'ores et déjà primordial pour Auxerre de préparer l'après-Jelen. Elu joueur de la saison dernière par les internautes sur le site de l'AJA, avec 35% des suffrages, Jelen pourrait avoir du mal à conserver cette couronne honorifique. Et il est fort probable qu'il ne soit même plus parmi les prétendants l'année prochaine. Le Polonais ne suscitera peut-être pas un nouvel intérêt de l'OM, qui s'était mis sur les rangs l'été passé. Mais à l'instar de son équipe, en lutte pour le maintien, la fin de saison revêt pour lui une importance considérable. Histoire de baliser au mieux son avenir personnel.