Jeannet aussi en bronze

  • A
  • A
Jeannet aussi en bronze
Partagez sur :

ESCRIME - L'épéiste Jérôme Jeannet a offert une deuxième médaille de bronze à la France lors des Mondiaux d'Antalya.

Après Carole Vergne, Jérôme Jeannet a apporté dimanche une deuxième médaille de bronze à la France, lors des championnats du monde disputés à Antalya, en Turquie. Auteur d'un parcours sans faute, l'épéiste tricolore a finalement chuté en demi-finale face à l'Italien Tagliariol (15-11).La finale n'était pas si lointaine. Elle était même toute proche. Mais après un début de parcours bien maîtrisé pour mener 7-4 puis 8-5, Jérôme Jeannet a craqué dans le dernier tiers, laissant filer Tagliariol de 5-8 à 12-9... L'Italien, champion olympique à Pékin, a ensuite su gérer le retour du champion d'Europe en titre pour finalement s'imposer 15 touches à 11 et filer vers la finale.Dommage pour le Français qui avait débuté son championnat du monde par... un mini-championnat de France ! En effet, il a très nettement battu Ulrich Robeiri en 16e de finale (15-5) avant de disposer de Grumier (15-10). Pas de chance pour le clan tricolore qui avait trois de ses quatre participants dans le même quart de tableau... Pour compléter ces « France », Jeannet a également décimé l'équipe de Pologne puisqu'après avoir disposé de Motyka (15-11) au premier tour, il a également sorti Mikolazczak (15-10). Un quart de finale étrange puisqu'après avoir mené 9-1, il a subi le retour du Polonais (12-9) avant de se reprendre (15-10). Jeannet n'aura pas eu cette même capacité de révolte en demi-finale...La déception d'Astrid GuyartDe son côté, Astrid Guyart a réalisé un joli tournoi. Mais cela n'a pas été suffisant pour apporter une médaille. La Française a pourtant réalisé un tournoi solide en débutant en fanfare contre la Brésilienne Botros (15-1) avant de sortir la numéro 1 française Corine Maitrejean en seizième de finale 15 touches à 7. Elle a ensuite réussi, face à la Polonaise Sylwia Gruchala, un assaut de choix. Elle a en effet mené 6-4 avant de subir la pression de son adversaire 7-10. Un petit écart que la Française a surmonté en claquant 8 touches sur 9 pour l'emporter superbement 15-10. Il lui restait un dernier obstacle avant de songer à une médaille. Un obstacle de tout premier ordre représenté par l'Italienne Arianna Errigo. La numéro 1 mondiale avait déjà accroché au bout de son fleuret Mélanie Moumas en seizièmes de finale. Elle en a fait de même avec Astrid Guyart. La Française a pourtant chèrement vendu sa peau mais cela n'a pas suffi (15-10).