"Je n'amènerais pas mes enfants au Parc"

  • A
  • A
"Je n'amènerais pas mes enfants au Parc"
@ Maxppp
Partagez sur :

LIGUE 1 - Grégory Coupet s'est exprimé sur les affrontements entre supporters parisiens.

LIGUE 1 - Grégory Coupet s'est exprimé sur les affrontements entre supporters parisiens. Victime d'une fracture de la cheville gauche le 28 novembre dernier contre Auxerre (1-0), Grégory Coupet a repris lundi l'entraînement avec le Paris Saint-Germain et espère effectuer son retour en Ligue 1 le 17 avril prochain, lors du déplacement de son équipe à Saint-Etienne, son club formateur. En attendant, c'est en spectateur que l'ancien portier lyonnais a assisté à la déroute subie par ses coéquipiers face à l'OM au Parc des Princes (0-3), mais aussi aux débordements survenus en marge de la rencontre, qui ont beaucoup marqué le joueur de 37 ans, comme il l'a confié mercredi lors d'une conférence de presse organisée au Camp des Loges, le centre d'entraînement du PSG. "On ne parle pas de sportif là, mais de réseaux, de gangs, je dirais même. Tout ça, heureusement, ça s'est passé en dehors du stade. Mais il y a une montée de violence qui est le reflet de notre société. Les gens craignent de moins en moins la police. Qu'ils s'affrontent c'est une chose, mais il faut au moins qu'il y ait des codes. Pas besoin de s'acharner. Un mec est au sol, ça suffit. Il faut qu'ils soient au moins dignes dans la bagarre, je dirais. Ça n'est pas les plus courageux qui ont dû taper sur ce type à terre", a déclaré le gardien du PSG à propos des affrontements qui ont opposé des membres de la tribune Auteuil à ceux de la tribune Boulogne aux abords du Parc, au cours desquels un membre de cette dernière, âgé de 38 ans, a été gravement blessé et se trouve toujours dans le coma. PSG-Boulogne à huis-clos "On se sent aussi responsable, a ajouté Grégory Coupet, car on se dit que s'il y avait de meilleurs résultats, il n'y aurait peut-être pas toutes ses violences, mais j'en doute. C'est un mal grave. En Angleterre, ils ont su endiguer le hooliganisme. On peut aller au stade en famille sans aucun souci. Pourtant, c'est aussi parti de là-bas ce mouvement. En sortant du stade j'ai vu la police, j'ai vu tout ça. Franchement, c'est très impressionnant. A l'heure actuelle, je n'amènerais pas mes enfants. Le même jour, la Ligue de football professionnel a annoncé que la rencontre face à Boulogne-sur-Mer, prévue le 28 mars et comptant pour la 30e journée, serait jouée à huis-clos, suite aux incidents survenus la saison dernière au cours du match contre l'OM le 15 mars 2009. Ancien président du PSG de 2003 à 2005, Francis Graille a confié au micro d'Europe 1 qu'il comprenait Grégory Coupet et a indiqué qu'il lui était aussi arrivé d'avoir peur en se rendant au Parc avec ses enfants: "Même si cette déclaration peut surprendre venant d'un joueur du PSG, je peux quand même le comprendre. J'ai moi-même des enfants en bas âge. Je les ai parfois amené au Parc et c'est vrai que j'ai souvent eu peur (...) De voir des hommes casqués de la tête au pied pour assister à un match de foot, ça n'est pas très encourageant. Il faut régler ce problème de fond. On a besoin de revoir le foot en famille et en tranquillité. De retrouver de vrais supporters".