"Je n'ai peur de rien"

  • A
  • A
"Je n'ai peur de rien"
Partagez sur :

Retrouvez les réactions des principaux acteurs du match entre l'équipe de France et l'Italie, comptant pour le groupe B de l'Euro 2011, remporté par les Bleus ce dimanche à Siauliai (91-84).

Retrouvez les réactions des principaux acteurs du match entre l'équipe de France et l'Italie, comptant pour le groupe B de l'Euro 2011, remporté par les Bleus ce dimanche à Siauliai (91-84). Steed Tchicamboud: "Dès le début du match, Mickaël (Gelabale) a eu un problème au dos et je me suis dit que j'allais jouer au poste 2. Mais après, Tony (Parker) a pris une béquille à la jambe donc ça se jouait entre moi et Andrew (à la mène). C'est tombé sur moi et il fallait que je tienne la baraque, on m'a appelé pour ça. Et je pense que j'ai bien tenu l'équipe. Je n'ai pas cogité du tout, j'étais bien concentré sur le match. Et quand Vincent (Collet) a fait appel à moi, je savais ce que j'avais à faire. C'est vrai que là, je ne suis pas en Pro A, il y a des joueurs à coté de moi qu'il faut faire jouer. C'est ce que j'ai fait, j'ai ramené la balle quand il fallait, où il fallait. J'ai annoncé le système pour Boris Diaw et Nicolas Batum, c'est cool. Les gens me connaissent, je n'ai peur de rien. J'ai les couilles, comme dit Tony (Parker)." Tony Parker: "C'était un match très, très physique. Je me suis pris une grosse béquille et je n'ai pas pu jouer en deuxième mi-temps. On verra ce soir (s'il peut jouer contre les Serbes), on va prendre une décision avec les docteurs pour savoir si on fait des examens ou pas. Mais l'équipe a répondu présent. On a vu un grand Boris Diaw ce soir, Nicolas Batum a été très agressif et Florent Pietrus a fait une grosse défense sur (Andrea) Bargnani. C'est une victoire d'équipe, vraiment. Tout le monde a participé. L'Italie a réalisé son meilleur match depuis le début de l'Euro. Belinelli et Gallinari ont mis des tirs à l'extérieur, ils ont été forts en première mi-temps. Mais après la pause, on est bien revenu et on a mieux défendu. La Serbie, ce sera un gros match, on va essayer d'arracher la victoire. Ils ont une équipe très solide et il faudra qu'on défende très bien." Vincent Collet: "On a beaucoup souffert, le scénario du match était très compliqué et on est tombé sur la meilleure équipe d'Italie depuis le début du tournoi. Ils ont montré un autre visage, avec plus d'altruisme, même s'ils sont un peu retombés dans leurs travers à la fin. Nous, on avait commencé le match avec une mauvaise nouvelle: la douleur au dos de Mickaël Gelabale un quart d'heure avant la rencontre. C'était un gros coup dur. Et sur la deuxième action, Tony (Parker) prend une grosse béquille. J'espère que pour les deux, ça ne sera pas trop méchant. Je n'en suis pas sûr du tout aujourd'hui, c'est aussi pour ça qu'avoir gagné est un grand soulagement. On est à Vilnius et on a la possibilité de jouer notre chance là-bas." Florent Pietrus: "Les joueurs du banc ont plus l'opportunité d'aider l'équipe et ça se ressent sur le terrain. C'est important d'avoir un bon banc pour faire un grand Euro. Ils ont répondu présent ce soir mais il ne faudra pas qu'on se repose sur nos lauriers parce que dès demain (lundi), il y aura un gros match contre la Serbie et les matches couperet vont ensuite arriver très vite. Vincent (Collet) est satisfait du travail qu'on a accompli jusqu'à présent. On est allé chercher cette victoire au mental. On a eu beaucoup de difficultés pendant la majeure partie de la rencontre. Ça fait partie de la force d'une équipe. Les deux dernières minutes, on a joué du bon basket. On a mis la balle où on voulait et on a su garder la tête froide.