Jason et les trois globes de cristal

  • A
  • A
Jason et les trois globes de cristal
Partagez sur :

La saison de combiné nordique s'ouvre ce week-end à Kuusamo en Norvège. Au lendemain des Mondiaux d'Oslo, la Coupe du monde sera le seul événement au programme des combinés qui s'attacheront à préparer Sotchi. Entre nouveau format et calendrier renforcé, l'hiver 2011-2012 s'annonce épique pour Jason Lamy Chappuis et ses rivaux. Pour l'occasion, la rédaction analyse les forces en présence et les espoirs Bleus.

La saison de combiné nordique s'ouvre ce week-end à Kuusamo en Norvège. Au lendemain des Mondiaux d'Oslo, la Coupe du monde sera le seul événement au programme des combinés qui s'attacheront à préparer Sotchi. Entre nouveau format et calendrier renforcé, l'hiver 2011-2012 s'annonce épique pour Jason Lamy Chappuis et ses rivaux. Pour l'occasion, la rédaction analyse les forces en présence et les espoirs Bleus. Le maitre a encore étendu son territoire Qui arrêtera Jason Lamy Chappuis ? Voici sans doute la grande question à l'approche de cette saison 2001-2012. Auteur d'un superbe doublé en 2010 avec le titre olympique sur l'épreuve du petit tremplin et un premier globe de cristal, l'enfant de Bois d'Amont a trouvé la force de rééditer l'exploit, accrochant son premier titre mondial dans le brouillard d'Oslo-Holmenkollen, la Mecque de la discipline. Le Jurassien a marqué de son empreinte la dernière saison, accrochant le dernier grand titre manquant à son palmarès. Champion olympique, champion du monde, double vainqueur de la Coupe du monde, Lamy Chappuis a, à 25 ans tout juste, rejoint les plus grands de son sport mais ne compte pas s'arrêter là, visant un troisième globe consécutif, un exploit seulement réalisé par les monstres Ogiwara et Manninen. Poursuivre la progression du relais français, s'adapter aux nouveaux formats et continuer sa réflexion sur le fond seront ses principaux objectifs. Tout en s'affirmant un peu plus comme le patron d'une discipline où plusieurs de ses principaux adversaires sont désormais plus jeunes que lui... L'Allemagne tisse sa toile Les Allemands ont été sans conteste les grandes révélations des derniers Mondiaux et seront à surveiller de près. Derrière Bjoern Kircheisen et Tino Edelmann, déjà en vue ces dernières saisons, Eric Frenzel, devenu champion du monde sur l'épreuve du petit tremplin à 22 ans, a poursuivi sa progression et cherchera à gagner de nouveau sur le circuit Coupe du monde après avoir multiplié les podiums l'hiver dernier. Que dire alors du prodige Johannes Rydzek, même pas 20 ans, que Jason Lamy Chappuis avoue surveiller de près ? Médaillé d'argent avec le relais, sixième de la Coupe du monde, il a remporté sa première course à Lahti l'hiver dernier et incarne sans doute l'avenir du combiné nordique. Sorti de nulle part l'hiver dernier, le Norvégien Mikko Kosklien, de la même génération que Lamy Chappuis ou Edelmann, a également impressionné, se montrant enfin constant pour devenir le dauphin du Français au classement final de la Coupe du monde. Loin devant son compatriote Magnus Moan, auteur d'un hiver décevant, et qui aura à coeur de revenir sur le devant de la scène. Du côté des Autrichiens, le double champion olympique en 2006, Félix Gottwald, a tiré sa révérence, mais Mario Stecher poursuit et épaulera les Denifl, Gruber et Kreiner. Enfin, les Italiens semblent souffrir, le staff ayant encore été modifié. Pas de bon augure pour Alessandro Pittin, médaillé de bronze à Vancouver et méconnaissable l'hiver dernier. Comme l'Américain Lodwick en quête de confiance... Derrière Jason, de beaux espoirs... Le leader Lamy Chappuis continue de porter ses camarades vers le haut. En progression constante, Sébastien Lacroix et François Braud ont atteint le top 20 mondial l'hiver dernier, une place à laquelle peut aussi prétendre Maxime Laheurte. Constamment parmi les meilleurs sauteurs du plateau, les Bleus doivent désormais trouver la constance et la performance à ski pour imiter leur tête d'affiche.