Janka sauve ses Jeux

  • A
  • A
Janka sauve ses Jeux
@ Reuters
Partagez sur :

JO 2010 - Le Suisse Carlo Janka a décroché la médaille d'or du slalom géant.

JO 2010 - Le Suisse Carlo Janka a décroché la médaille d'or du slalom géant. Un passage de relais a eu lieu ce mardi en bas de la Dave Murray de Whistler. Alors que Didier Cuche disputait la dernière course olympique de sa carrière, Carlo Janka prenait la relève de son illustre aîné en remportant le Géant des JO de Vancouver. Sacré champion du monde de la discipline à Val d'Isère l'hiver dernier, le Suisse n'avait pas confirmé tout son talent depuis son arrivée au Canada. Onzième de la descente, huitième du Super-G et quatrième du combiné, il était forcément attendu et c'est avec brio qu'il a répondu sur la piste. A 23 ans, Janka a donc décroché sa première médaille olympique. C'est d'ailleurs au même âge que Cuche avait accroché sa première breloque, c'était l'argent du Super-G à Nagano en 1998. Meilleur temps de la première manche, le deuxième du classement général de la Coupe du monde n'avait gardé qu'une marge infime sur ses poursuivants puisque l'Autrichien Romed Baumann n'était repoussé qu'à deux centièmes et Aksel-Lund Svindal à 16 centièmes. A l'issue du premier tracé, 13 skieurs se tenaient en moins d'une seconde. Le podium était donc loin d'être figé. Et Kjetil Jansrud se chargeait de le démontrer en signant une deuxième manche de feu. Le Norvégien, 11e chrono du premier acte, profitait d'une neige encore praticable pour lâcher les skis et signer le meilleur temps de la manche (1'20"15). Tour à tour, les dix premiers butaient sur la marque établie par Jansrud, déstabilisés par le brouillard et par les traces des précédents concurrents. Svindal encore médaillé Il en fallait plus pour priver Janka de la victoire finale. Parti avec 80 centièmes de marge sur Jansrud, le Suisse s'appliquait à prendre les bonnes trajectoires malgré des skis qui tapaient fort. Physiquement dans le coup, il tenait jusqu'à l'arrivée et reléguait Jansrud à 39 centièmes. Svindal complétait le podium, avec 61 centièmes de retard, et décrochait sa troisième médaille à Vancouver après l'argent de la descente et l'or du Super-G. Fin de série pour l'Autriche qui avait gagné les trois derniers titres olympiques en Géant (Hermann Maier en 1998 à Nagano, Stephan Eberharter en 2002 à Salt Lake City et Benjamin Raich en 2006 à Turin). Déception en revanche pour le clan tricolore. Et à l'image d'un ski alpin de vitesse en difficulté depuis le début des épreuves, Cyprien Richard n'a pas tiré son tiré son épingle du jeu. Portant, le skieur d'Avoriaz avait un bon coup à jouer après son septième temps de la première manche, à 59 centièmes de Janka. Mais comme beaucoup de prétendants aux médailles, le Français est parti à la faute dans le second tracé, sa main heurtant une porte pour le déstabiliser. Steve Missillier a quant à lui pris la 13e place, à 1''60 du Suisse.