Janka sans partage

  • A
  • A
Janka sans partage
@ Reuters
Partagez sur :

SKI - Le Suisse Carlo Janka a décroché le gros globe de cristal en ski alpin.

SKI - Le Suisse Carlo Janka a décroché le gros globe de cristal en ski alpin. Moins de deux semaines après des Jeux olympiques couronnés de deux médailles d'or (Defago en descente, Janka en géant) et d'une de bronze (Zurbriggen en combiné), le ski helvète trône une nouvelle fois au sommet du monde, avec la consécration vendredi pour Carlo Janka. En remportant le dernier géant de la saison, lors des finales de Garmisch-Partenkirchen, le petit prodige suisse, 23 ans, offre à son pays un «gros» globe de cristal derrière lequel la Suisse courait depuis 1992 et le sacre de Paul Accola. Et comme Lindsey Vonn une heure plus tôt, le skieur d'Obersaxen y a mis la manière en mettant un point d'honneur à s'emparer de ce globe avec une victoire à la clé, sa sixième cette saison (sa deuxième en géant), la huitième de sa jeune carrière. Pour sa quatrième année en Coupe du monde, Carlo Janka décroche donc le gros lot, devant un Benjamin Raich qui, s'il n'avait remporté ce gros globe en 2006, passerait pour un véritable Poulidor du cirque blanc, lui qui terminera la saison à la deuxième place finale du classement général de la Coupe du monde pour la cinquième fois, la quatrième consécutive ! L'Autrichien, qui avait grappillé de précieux points la veille en Super-G grâce à sa sixième place (Janka terminant 11e), n'a pu confirmer en géant, la faute à une première manche ratée (11e). A l'opposé, surfant sur son succès olympique dans la spécialité et sa victoire mercredi en descente à Garmisch, le Suisse signait le meilleur temps devant Davide Simoncelli et Ted Ligety, et surtout avec 1"33 d'avance sur son rival dans la course au gros globe. Après l'or olympique, le cristal Ce dernier a eu beau tout donner sur le second tracé, signant le deuxième temps derrière l'autre grand perdant du jour, l'Italien Massimiliano Blardone (qui, à cause d'une grosse faute lors de la première chance, a alors perdu toute chance de décrocher le globe de la spécialité), cela n'a pas suffi, sa huitième place finale ne lui permettant plus de disputer mathématiquement le gros globe samedi lors du dernier slalom de la saison. Reste que pour se mettre à l'abri, Carlo Janka devait gagner, il l'a fait haut la main, finissant sa deuxième manche en trombe alors qu'il avait dilapidé sur le haut du tracé l'avance prise sur Davide Simoncelli (17 centièmes). L'Italien termine finalement deuxième à 31 centièmes du Suisse, tandis que l'Autrichien Phillip Schoerghofer et l'Américain Ted Ligety se partagent la troisième place, à 57 centièmes. Pour ce dernier, cette troisième place a valeur de victoire, puisqu'elle permet à l'Américain de décrocher pour la deuxième fois de sa carrière, après 2008, le globe de cristal du géant, ce qui le consolera en partie de sa désillusion olympique (seulement neuvième du géant, cinquième du combiné). Un globe qu'il tentera de protéger la saison prochaine de la convoitise d'un Carlo Janka qui n'a sans doute fait qu'inaugurer son palmarès ce vendredi 12 mars. Car à seulement 23 ans, celui qui a déjà signé des victoires en Coupe du monde en géant, descente et combiné, mais également un podium en Super-G (2e à Val Gardena), peut se targuer du statut de champion du monde et olympique en titre du géant !