James répond présent

  • A
  • A
James répond présent
Partagez sur :

Attendu, le mot est faible, par le Madison Square Garden, pour la première fois depuis sa décision de bouder New York pour Miami l'été dernier, LeBron James a répondu sur le terrain en signant un triple-double lors de la victoire du Heat sur le parquet de Knicks (113-91). Auteurs de 26 points chacun, Chris Bosh et Dwyane Wade ont bien aidé le double MVP de la Ligue, et la franchise floridienne porte sa série victorieuse à onze succès.

Attendu, le mot est faible, par le Madison Square Garden, pour la première fois depuis sa décision de bouder New York pour Miami l'été dernier, LeBron James a répondu sur le terrain en signant un triple-double lors de la victoire du Heat sur le parquet de Knicks (113-91). Auteurs de 26 points chacun, Chris Bosh et Dwyane Wade ont bien aidé le double MVP de la Ligue, et la franchise floridienne porte sa série victorieuse à onze succès. Le match de la nuit : New York-Miami (91-113) Tout Big Apple était prêt à lui tomber dessus. Depuis sa décision très médiatique, l'été dernier, de privilégier South Beach et Miami, plutôt que de rejoindre New York où le Madison Square Garden ne rêvait que de lui, LeBron James foulait pour la première fois le parquet de la mythique salle new-yorkaise. Et si le King l'a joué profil bas devants les micros, il a répondu en patron sur le terrain, comme à son habitude dans une antre où il a l'habitude de flamber (30.5 points de moyenne), et qu'il qualifie de "Mecque du basketball", de "rêve d'enfant". Sur le parquet, James a été beaucoup moins tendre avec les fans New York, en signant un triple-double avec 32 points (à11/23 aux tirs), assortis de 11 rebonds et 10 passes décisives. C'était beaucoup pour les Knicks, et ajoutez-y 26 points pour Dwyane Wade et Chris Bosh, et vous obtenez un total de 84 points pour les Tres Amigos de Miami. C'était bien trop pour les Knicks, battus 91-113 par un Heat chaud bouillant, qui en est désormais à onze victoires de rang. Seuls les Celtics font mieux en ce moment... New York a tenu jusqu'à la pause (57-57), avant d'encaisser un rédhibitoire 33-17 dans la troisième période, durant laquelle James s'est fendu de 14 points pour climatiser le Madison. Deux jours après une cruelle défaite contre Boston, les Knicks, qui restaient sur huit victoires avant ces deux chocs contre les deux poids lourds de la Conférence Est, ont calé. Amar'e Stoudemire, qui venait d'aligner 9 matches à plus de 30 points (record de la franchise), a été "limité" à 24 points, pendant que Ronny Turiaf a fait de la figuration (0 point en 4 minutes). "Nous comprenons que nous ne sommes pas loin mais que nous devons encore progresser, a déclaré le "Stoud" après la rencontre. Je pense que jouer contre ces gars est une leçon pour nous. Nous devons apprendre de ces matches, et devenir plus forts". Les Français de la nuit: Ronny Turiaf réduit à la portion congrue avec les Knicks, les autres Français en piste sur les parquets la nuit dernière ont connu des fortunes diverses. En l'absence de Gerald Wallace (cheville), et après la sortie prématurée de Stephen Jackson, touché au bras, avant de revenir pour la fin du match, Boris Diaw, malgré ses 22 points, n'a pu empêcher la défaite (90-85) de ses Bobcats chez des Hawks à la densité illustrée un cinq géorgien (Smith, Williams, Horford, Bibby et Johnson, de retour de blessure), où tous ont inscrit plus de dix points. La défaite également pour Johan Petro (4 pts en 15 mn, à 2/5, 2 rbds et 1 contre), dont les Nets s'inclinent (98-92) à Toronto. Ian Mahinmi a lui goûté la victoire dans le sillage de ses Mavericks, vainqueurs (106-91) des Suns. Tandis que Jason Terry (18 pts) et Shawn Marion (15 pts) sortent du banc pour supporter Dirk Nowitzki (18 pts) et Caron Butler (17 pts), le Français exploite à fond ses trois petites minutes (6 pts, 4/4 aux lancers-francs,2 rebonds et 1 passe). Pourtant dans le cinq de départ des Blazers, vainqueurs de Minnesota (107-102), Nicolas Batum doit se contenter de 13 minutes de jeu pour rendre 2 points, 1 rebond, 2 passes et 1 interception. La stat: 5 Comme les cinq petits matches joués cette saison par Yao Ming. Victime d'une fracture de fatigue, révélée vendredi, le pivot des Rockets est contraint de mettre un terme à sa saison. La franchise de Houston, qui dans un premier temps était restée silencieuse quant à la durée de l'indisponibilité de son joueur, a annoncé que le joueur chinois, dont le contrat arrive à échéance en fin de saison, ne serait pas en mesure de reprendre le chemin des parquets au cours de cet exercice. Et pour cause, Yao Ming pourrait être écarté des parquets entre 7 et 10 mois s'il décide d'en passer par l'opération ! Ce nouveau coup dur accrédite l'idée d'une possible retraite à seulement 30 ans pour celui qui, avant même le début de cette saison, avait évoqué cette hypothèse si son corps venait à nouveau à le trahir... Une absence qui n'a pas empêché Houston, porté par les 34 points de Kevin Martin, épaulé par Luis Scola (23 pts), de s'imposer (103-87) face à Memphis.