Jacquemod veut briller sur ses terres

  • A
  • A
Jacquemod veut briller sur ses terres
Partagez sur :

SKI: Ingrid Jacquemod aura à coeur de briller sur ses terres à Val d'Isère le week-end prochain.

Après s'être adjugée il y a dix jours une honorable troisième place à Lake Louise, Ingrid Jacquemod tentera de rééditer cette performance sur ses terres, ce week-end, à Val d'Isère. Ingrid Jacquemod en a encore sous les spatules. Doyenne de l'équipe de France du haut de ses 31 ans, "Gridou" a en effet décroché son premier podium après plus de quatre ans d'attente, le 6 décembre lors du Super-G de Lake Louise, à six petits dixièmes de l'intouchable Lindsey Vonn et d'une Elisabeth Görgl impériale ce jour-là. C'est seulement le 4e podium de la native de Bourg-Saint-Maurice, après ceux obtenus à Lillehammer (2e) en 2003, Lenzerheide (2e) et Santa Caterina (victoire) en 2005.Tout avait pourtant bien commencé pour la jeune Ingrid, sacrée championne du monde junior de Combiné en 1998 à Megève, vice-championne du monde de Géant et médaillée de bronze de descente. Blessée l'année d'après, elle a ensuite suivi une progression linéaire chez les séniors jusqu'à cette victoire lors de la descente de Santa-Caterina en 2005. On pense alors qu'Ingrid Jacquemod va enfin trouver une régularité dans les Top 10 mondiaux mais celle-ci ne parvient pas à confirmer.Jacquemod n'a pas dit son dernier motL'image de ce manque de constance au plus haut niveau reste peut-être celle des Mondiaux, l'an passé, chez elle à Val d'Isère. Des championnats du monde, objectifs de sa saison, traversés comme une âme en peine, d'une 15e place en combiné à une 20e place en descente, en passant par un 19e rang en Super-G, le tout enrobé d'un forfait en géant. Le week-end qui s'annonce dans la station chère à Jean-Claude Killy aura donc des airs de revanche pour l'enfant du pays.Les chronos entrevus lors des deux descentes d'entraînement sont encourageants avec notamment une sixième place lors de la seconde course. Sa décision de travailler la vitesse cet été durant la préparation et la distance prise avec la compétition poussent donc Ingrid Jacquemod à donner le meilleur d'elle-même, tout comme la concurrence des nouvelles venues comme Marie Marchand-Arvier, Marion Rolland ou Aurélie Revillet. A elle, désormais, de confirmer ce nouvel élan.