"J'ai toujours respecté les règles"

  • A
  • A
"J'ai toujours respecté les règles"
@ Reuters
Partagez sur :

CM 2010 - Zinedine Zidane a démenti être intervenu pour faire changer Domenech de tactique.

CM 2010 - Zinedine Zidane a démenti être intervenu pour faire changer Domenech de tactique.Zinedine Zidane a profité d'une conférence de presse organisée lundi par l'un de ses sponsors pour démentir l'information révélée par le quotidien Libération selon laquelle il était intervenu auprès de joueurs de l'équipe de France pour faire changer Raymond Domenech de tactique avant le match France-Mexique (0-2)."Je n'ai jamais eu de problèmes avec Raymond Domenech. Je n'ai jamais eu de feeling aussi, mais j'ai toujours respecté sa position, a tenu à rappeler Zizou en guise de préambule. Quand j'étais joueur, j'ai toujours respecté l'entraîneur et les consignes. J'ai toujours respecté les règles. J'ai été capitaine de cette équipe, je n'ai jamais eu un semblant de faux comportement. Quand j'étais joueur, je n'ai jamais donné mon avis sur une composition d'équipe. Quatre ans après, alors que j'ai arrêté, dire que j'ai appelé des joueurs pour faire pression sur le sélectionneur, il faut avoir du coffre".Zidane se défend de toute ingérence:Selon le quotidien, l'ancien joueur de la Juve et du Real aurait demandé à Franck Ribéry, Thierry Henry, William Gallas et le capitaine Patrice Evra, de faire pression sur le sélectionneur pour qu'il change son schéma tactique en optant pour un 4-4-2 au lieu du 4-2-3-1 alors en place, où Henry et Valbuena auraient remplacé Gourcuff et Govou."Tous déçus, moi le premier"Le champion du monde 98 a également tenu à s'exprimer sur le week-end rocambolesque connu par l'équipe de France en Afrique du Sud, avec l'exclusion de Nicolas Anelka et la décision de boycotter l'entraînement prise par les joueurs."On est tous déçus, moi le premier, car on a envie que l'équipe de France fasse de belles choses. Porter ce maillot, c'est la plus belle chose qui me soit arrivée. Les voir dans cette situation, c'est très difficile", a confié un Zizou un peu dépité, mais qui garde tout de même espoir avant le dernier match de poules prévu mardi soir face au pays hôte l'Afrique du Sud: "Il reste un match tout est possible. Je reste supporter de l'équipe de France. J'espère qu'on sortira victorieux, même si tout ce qui a été fait et dit prouve l'inverse".La mission des hommes de Domenech s'annonce toutefois particulièrement ardue voire impossible, car ils doivent s'imposer par trois ou quatre buts d'écart face aux Bafana Bafana, tout en espérant que l'Uruguay et le Mexique ne s'arrangent pas pour un match nul, qui les qualifierait tous les deux en huitièmes de finale.