Ivanovic: "Très en colère"

  • A
  • A
Ivanovic: "Très en colère"
Partagez sur :

Parmi les sensations de la 3e journée à Roland-Garros, la défaite au 1er tour de la Serbe Ana Ivanovic devant la Suédoise Johanna Larsson (7-6, 0-6, 6-2) a laissé la Serbe nourrir beaucoup de frustration. L'ex-numéro un mondiale, qui a terminé la conférence de presse au bord des larmes, s'est voulue par ailleurs rassurante sur l'état de son poignet. Elle devrait donc participer à Wimbledon.

Parmi les sensations de la troisième journée à Roland-Garros, la défaite au premier tour de la Serbe Ana Ivanovic devant la Suédoise Johanna Larsson (7-6, 0-6, 6-2) a laissé la Serbe nourrir beaucoup de frustration. L'ex-numéro un mondiale, qui a terminé la conférence de presse au bord des larmes, s'est voulue par ailleurs rassurante sur l'état de son poignet. Elle devrait donc participer à Wimbledon. Qu'est-ce qui n'a pas fonctionné aujourd'hui ? C'est dur, il y avait pas mal de vent. J'ai eu beaucoup d'opportunités au premier set, j'ai commencé à mieux jouer au deuxième mais au troisième, sans que je sache pourquoi, j'ai été de nouveau en retrait. Elle a commencé à passer beaucoup mieux ses balles et j'ai manqué d'agressivité. Dans ce 3e set, on a eu l'impression que vous manquiez d'entraînement.... Non, j'ai eu des difficultés pour trouver le rythme, je ne pouvais plus régler mon jeu, ni dominer sur mon coup droit, ni mettre ce petit effet supplémentaire sur la balle. Concernant l'entraînement, j'ai pu faire quelques séances ces deux trois derniers jours mais avant je n'ai pas pu à cause d'une inflammation au poignet. Vous avez également connu des problèmes d'estomac cette saison. Difficile de trouver la régularité... Avant le tournoi de Miami, j'avais pu commencer à m'entraîner normalement, je me sentais bien. Puis arrive la Fed Cup (en avril) et ce souci à l'estomac. Je m'arrêtais, je recommençais, c'est pas évident. Mon kiné voyageait avec moi mais il ne pouvait pas faire grand-chose. Cette blessure est-elle très sérieuse ? Envisagez-vous l'opération ? Non, si on écoutait les médecins, ils opéreraient n'importe quoi. Ça va, mon poignet n'a plus d'inflammation. Le plus important c'est de me remettre sur pied et de travailler de manière régulière. J'ai juste besoin d'être en forme, tout simplement. Allez-vous essayer de jouer avant Wimbledon ou prendre un repos pour votre poignet ? Non, non, mon poignet va bien. Il n'y a plus d'inflammation. J'espère que cela ne va pas revenir. Je vais continuer à m'entraîner. Mon programme est de jouer Eastbourne. Quelle est la différence entre Ana Ivanovic de 2008 (victorieuse à Roland-Garros et numéro un mondiale) et celle de 2011 ? J'aimerais bien le savoir. Je regarde en arrière, ce que je faisais à l'époque, j'essaie de trouver la solution. Je suis très en colère, oui, parce que j'ai perdu et que j'avais l'impression de bien jouer.