Istres connaît la chanson

  • A
  • A
Istres connaît la chanson
Partagez sur :

Après Clermont lundi, notre Tour de France des clubs de Ligue 2 nous emmène ce mardi dans le sud de la France, dans les Bouches-du-Rhône, précisément à Istres, deuxième club de football français à s'être côté en Bourse après l'Olympique Lyonnais, et qui espère cette saison finir dans la première partie du classement de Ligue 2. Présentation.

Après Clermont lundi, notre Tour de France des clubs de Ligue 2 nous emmène ce mardi dans le sud de la France, dans les Bouches-du-Rhône, précisément à Istres, deuxième club de football français à s'être côté en Bourse après l'Olympique Lyonnais, et qui espère cette saison finir dans la première partie du classement de Ligue 2. Présentation. La saison dernière Les saisons se suivent... et ne se ressemblent pas pour Istres. En 2009, les hôtes du Stade Parmesain remportaient le Championnat de National, avant de se maintenir de justesse la saison suivante en L2 (17e). Pourtant, et alors que les experts envisageaient le pire pour eux, les Aviateurs ont déjoué tous les pronostics en 2010-2011 pour finir à une satisfaisante 11e place au classement. Le début de saison fut néanmoins catastrophique pour Istres qui, dès son premier match officiel, s'inclinait lourdement à Ajaccio en Coupe de la Ligue (0-4), avant d'enchaîner avec une victoire... en treize matches officiels. Il fallut attendre le mois de novembre pour voir les joueurs de José Pasqualetti se réveiller, avec notamment trois victoires de rang. Si l'attaque istréenne, parfaitement illustrée par l'efficacité de Nassim Akrour (14 buts) semble des plus inspirée, la défense, elle, est aux abois, à l'image de ces deux victoires contre Sedan et Châteauroux (deux fois 5-3). Une fois le maintien assuré, les Istréens vont finalement déjouer tous les pronostics en se maintenant dans la première partie du tableau. Huitièmes du championnat au lendemain de la 33e journée, avec seulement 6 points de retard sur le troisième, la fin de saison va être ensuite très compliquée à gérer pour une équipe assez jeune dans l'ensemble, qui s'écroule finalement dans la dernière ligne droite (4 défaites en 5 matches) pour finir à une modeste 11e place. Le recrutement Pas moins de cinq joueurs ont déjà renforcé l'équipe en vue de la saison prochaine. La recrue la plus connue de l'été n'est autre qu'Eric Chelle, 33 ans, et plus de 200 matchs de championnat (L1 et L2) dans les jambes. L'international malien évoluait la saison dernière au Racing Club de Lens. Le FC Istres enregistre par ailleurs les arrivées de Nadir Lamine (Cannes), Sid Ali Yahia-Chérif (JS Kabylie), Jérôme Idir (Agde) et Khaled Melliti (Club Africain). En revanche, trois joueurs quittent l'effectif: Romain Ciavarino (Laval), Adeilson Pereira de Mello (Nice) et Sofiane Taïbi (Pau). Le joueur à suivre Meilleur buteur de Ligue 2 en activité (84 buts), de l'histoire du FC Istres (46 buts) et de Grenoble (59 buts), Nassim Akrour n'est plus à présenter aujourd'hui. A ceux qui pensaient qu'il était fini (il vient d'avoir 37 ans), l'international algérien a répondu de la plus belle des manières la saison dernière, en inscrivant la coquette somme de 14 buts. La star d'Istres, c'est bien lui, et une fois de plus, c'est sur lui que compteront les supporters istréens qui rêvent de goûter à nouveau à la L1 (la dernière apparition du club sudiste dans l'élite remonte à 2006). Formé à Noisy-le-Sec, l'attaquant a choisi de s'exiler assez tôt en Angleterre, précisément à Woking, avant finalement un retour en France trois ans plus tard (en 2000) du côté d'Istres. Le natif de Courbevoie a ensuite beaucoup voyagé dans l'Hexagone, avec des expériences à Troyes, au Havre et à Grenoble, avant de rentrer à Istres la saison dernière. L'entraîneur Quand on pense à José Pasqualetti, on pense d'abord au sud. Ce Corse de naissance a en effet connu Bastia, Montpellier, Béziers et Alès en tant que joueur, et Bastia, Ajaccio et Istres en tant qu'entraîneur. Par deux fois seulement, entorse à la règle a été faite, avec une courte période de joueur à l'OL, et une très riche expérience passée sur le banc de Sedan (avec à la clé une demi-finale de Coupe de France en 2008). Autant dire que des clubs du sud, Pasqualetti en connaît plutôt bien les rouages. Il y a un an et demi, le natif de Bastia débarquait à la grande surprise à Istres, alors en position de relégable, et parvenait à maintenir le club en L2. Une saison plus tard, le club istréen termine à la onzième place du classement. La logique voudrait donc que cette fois-ci, Pasqualetti emmène son club dans le top 10 de la L2... L'objectif "Monter en L1, c'est le rêve de tous les joueurs qui évoluent dans le championnat de Ligue 2, après en ce qui nous concerne, nous savons rester lucides". Denis Petric, le gardien du FC Istres a parfaitement résumé la situation du club : les Aviateurs espèrent bien "rêver" en fin de parcours, mais avant cela, l'objectif du FC Istres sera d'assurer avant tout le maintien en Ligue 2. Une fois les 42 points obtenus, les hommes de Pasqualetti pourront alors tenter de se rapprocher du podium, et ainsi "rêver" à la L1. L'avis de la rédaction Le FC Istres est une équipe dans l'ensemble jeune, entourée de joueurs expérimentés comme l'ancien Lensois Eric Chelle. Un brassage des âges qui ne peut qu'être bénéfique pour le club du sud qui, s'il réalise une saison conforme à la dernière, devrait sans problème assurer son maintien en L2 en mai 2012. Cela tombe bien, puisqu'il s'agit de l'objectif principal des violets. Maintenant, faire mieux que la onzième place obtenue la saison passé sera peut-être plus difficile, dans la mesure où de nombreuses grosses cylindrées évolueront avec les Istréens la saison prochaine en L2. Le top 10 semble donc difficile à accrocher pour les hommes de Pasqualetti.