Isinbayeva, retour gagnant

  • A
  • A
Isinbayeva, retour gagnant
Partagez sur :

La Russe Yelena Isinbayeva a remporté dimanche le concours du saut à la perche du meeting de Moscou, en franchissant une barre de 4,81 mètres avant d'échouer trois fois à 4,91 m. "Le plus important pour moi était de gagner", a déclaré, entre autres, la recordwoman du monde (5,06 m) qui effectuait à cette occasion son retour à la compétition après onze mois d'absence.

La Russe Yelena Isinbayeva a remporté dimanche le concours du saut à la perche du meeting de Moscou, en franchissant une barre de 4,81 mètres avant d'échouer trois fois à 4,91 m. "Le plus important pour moi était de gagner", a déclaré, entre autres, la recordwoman du monde (5,06 m) qui effectuait à cette occasion son retour à la compétition après onze mois d'absence. Elle redoutait certainement son retour sous la lumière. Mais entouré de son public, Yelena Isinbayeva n'a pas manqué ce moment particulier dans sa carrière. Dimanche, la réunion moscovite, qui fêtait sa 20e édition, a retrouvé sa perchiste, certes dans une forme modeste, mais avec le concours dans la poche au final. Avec 4,81 mètres au compteur, la Russe s'est adjugé l'épreuve avec une barre 21 centimètres plus haute que lors de son dernier concours. C'était il y a one mois, c'était un cauchemar. L'échec qu'elle essuya à Doha lors des Mondiaux en salle 2010 (4,60 m) la poussa à prendre une longue période sabbatique, usée moralement par tant d'années de sacrifice nécessaire pour rester tout en haut des sommets et continuer à soutenir la comparaison chez les filles, avec l'icône masculine de la discipline, Sergei Bubka. "J'ai énormément travaillé et j'espérais que cela se paierait aujourd'hui. Le plus important pour moi était de gagner", a déclaré la double championne olympique et championne du monde. Yelena Isinbayeva a donc réussi le début de son come-back et entend bien ne pas figurer le mois prochain à Bercy lors des Championnats d'Europe en salle. Sur la route des Mondiaux de Daegu, l'autre grand objectif de l'année l'été prochain en Corée, la Russe n'imagine pas de toute façon autre chose que le titre. Le compte à rebours est lancé et à 28 ans, la retraite est encore loin dans son esprit.