Invincible, mais lequel ?

  • A
  • A
Invincible, mais lequel ?
Partagez sur :

La finale du Masters 1000 de Madrid, à suivre en direct sur notre site à partir de 18h30, oppose les deux meilleurs joueurs du moment: Rafael Nadal, le maître de la terre battue, invaincu depuis près de deux ans sur la surface, et Novak Djokovic, l'homme fort du début de saison, qui a remporté ses 33 derniers matches. Pour l'un des deux, ce sera la fin de série.

La finale du Masters 1000 de Madrid, à suivre en direct sur notre site à partir de 18h30, oppose les deux meilleurs joueurs du moment: Rafael Nadal, le maître de la terre battue, invaincu depuis près de deux ans sur la surface, et Novak Djokovic, l'homme fort du début de saison, qui a remporté ses 33 derniers matches. Pour l'un des deux, ce sera la fin de série. Ce soir, un joueur ne sera plus invincible. Mais qui de Rafael Nadal ou Novak Djokovic va voir sa série s'arrêter ? Voilà l'enjeu de la finale du Masters 1000 de Madrid entre les deux boss de ce début de saison. Le n°1 mondial n'a plus perdu sur terre battue depuis près de deux ans et sa défaite en huitièmes de finale de Roland-Garros en 2009 contre Robin Söderling, soit une série en cours de 37 succès d'affilée. Djokovic, lui, a gagné ses 33 derniers matches, repoussant à près de six mois son ultime revers sur le circuit (contre Federer en demi-finales du Masters de Londres). Au-delà des statistiques ahurissantes de ces deux joueurs, c'est la portée de ce match et ses conséquences qui lui donnent une saveur particulière. A deux semaines du début de Roland-Garros, le Serbe défie le roi de la terre chez lui, devant son public. Un immense challenge pour Djokovic, gonflé par un mental à toute épreuve et une confiance inébranlable en 2011. Avec aussi un avantage psychologique lié à ses deux victoires contre Nadal en finales des Masters 1000 d'Indian Wells et Miami. Avec aussi l'idée derrière la tête de réaliser l'impossible, lui qui est passé si près d'épingler l'Espagnol à Madrid en 2009, s'inclinant après un combat épique de quatre heures. Mais Nadal mène largement dans leurs confrontations sur terre battue, avec un bilan cinglant de 9-0. Son état de fraîcheur est sans doute moins entamé, puisqu'il a passé très peu de temps sur les courts de la Caja Magica, tandis que Djokovic a dû sérieusement s'employer pour écarter ses deux derniers adversaires sur la route de la finale, David Ferrer et Thomaz Bellucci. Tout cela après une semaine éreintante à Belgrade où, en plus de remporter le tournoi, le Serbe a répondu à de nombreuses sollicitations extra sportives. Toute série a une fin. Reste désormais à savoir pour qui...