Intraitable Toulouse

  • A
  • A
Intraitable Toulouse
Partagez sur :

Le Stade Toulousain a remporté sa troisième victoire de rang en Top 14, vendredi, face à Biarritz, dans le cadre de la 4e journée (24-0). Après une première période compliquée, les hommes de Guy Novès ont su faire la différence au retour sur la pelouse, grâce à des essais de Nyanga, Matanavou et McAlister. Du côté du BO, c'est déjà la troisième défaite de la saison.

Le Stade Toulousain a remporté sa troisième victoire de rang en Top 14, vendredi, face à Biarritz, dans le cadre de la 4e journée (24-0). Après une première période compliquée, les hommes de Guy Novès ont su faire la différence au retour sur la pelouse, grâce à des essais de Nyanga, Matanavou et McAlister. Du côté du BO, c'est déjà la troisième défaite de la saison. Le BO n'aura pas tenu. Après avoir fait bonne figure pendant toute la première période, Biarritz n'a pas résisté à la vague toulousaine au retour des vestiaires, vendredi, lors de la 4e journée de Top 14 (24-0). Les Toulousains empochent du même coup leur troisième victoire de rang, et grâce au point de bonus offensif, prennent même la tête du classement. Un succès mérité, tant la domination des hommes de Guy Novès a été sans partage en deuxième période, avec trois essais inscrit, et deux refusés à la vidéo. Mais avant de faire le spectacle et ravir le public d'Ernest-Wallon, il a fallu faire avec une équipe biarrote accrocheuse, et notamment plutôt solide défensivement. Et si McAlister ouvre le score sur pénalité (3-0, 11e), c'est le BO qui est tout proche de l'essai, après un beau mouvement entre Peyrelongue et Gimenez. Malheureusement pour eux, le ballon rendu glissant par la pluie échappe au jeune centre, et l'essai est refusé à la vidéo (30e). "On n'arrive pas à concrétiser, on a quelques actions, et on s'accroche, mais ça ne suffit pas", glisse Marconnet, au micro de Canal +. Marconnet: "Le moral commence à être entamé" Et c'est finalement Toulouse qui va faire la différence. "Petit à petit on s'enfonce face à des Toulousains hyper réalistes", souffle le pilier basque. En dix minutes, les champions de France en titre marquent en effet trois essais, par l'intermédiaire de Nyanga (52e), Matanavou (57e) et McAlister (62e). 24-0 au tableau d'affichage, Biarritz est dans les cordes. "On savait que ça allait s'ouvrir si on tenait le ballon un peu plus, explique Jean-Baptiste Elissalde. On a réussi à imprimer 2-3 bonnes séquences, et notre stratégie a fait la différence". Avec ce nouveau revers, le troisième en quatre matches (pour un nul), les Biarrots glissent en tout cas dans la zone rouge. " Il y a quand même des satisfactions avec des jeunes qui progressent, veut croire Marconnet. Il ne faut pas se cacher derrière les absences . On n'arrive pas à concrétiser tous les progrès. Ça commence à entamer le moral, mais on a un match hyper important la semaine prochaine face à Perpignan, et il nous faut les quatre points". Du côté de Toulouse, la victoire avait un goût particulier pour Jean-Marc Doussain, qui partira samedi matin vers la Nouvelle-Zélande, rejoindre le XV de France. "Tout va très bien en plus on a gagné avec le bonus, s'est réjoui le jeune numéro 9, toujours sur la chaîne cryptée. On a su se ressaisir avec quelques temps de jeu et marquer ces trois essais. Tout roule même si tout n'est pas parfait, notamment cette première période". Désormais, le jeune Toulousain peut se concentrer sur les Bleus. "J'ai besoin de récupérer, je vais voir ma famille ce soir, et après c'est le grand départ !".