Intouchable Janka

  • A
  • A
Intouchable Janka
Partagez sur :

SKI: Vainqueur du combiné et de la descente de Beaver Creek, Carlo Janka a confirmé sa forme actuelle ce dimanche en dominant le slalom géant.

Inaccessible! Vainqueur du combiné et de la descente de Beaver Creek, Carlo Janka a parachevé son chef d'oeuvre ce dimanche en dominant le slalom géant dans le Colorado, s'adjugeant par la même occasion un triplé historique en Coupe du monde depuis le sans-faute de Hermann Maier sur cette même piste en 1999.Il n'y a qu'à voir la réaction d'Aksel Lund Svindal ce dimanche au bas de la piste de la Birds of Prey pour se convaincre que ce qu'a réalisé Carlo Janka ce week-end est grand. Feignant de se mettre à genou et d'idolâtrer le jeune skieur de 23 ans, le Norvégien, troisième du jour, est le premier à reconnaître la supériorité de son homologue suisse à l'arrivée. Déjà triomphant deux jours plus tôt au terme du combiné, puis la veille à l'issue de la descente, le nouveau phénomène du cirque blanc vient d'inscrire pour la troisième fois son nom au palmarès de Beaver Creek, en l'espace de 72 heures...Une performance telle que la Coupe du monde de ski alpin n'avait plus connu telle sensation depuis 1999, et la razzia de Hermann Maier, dit Herminator, déjà dans le Colorado. Quelques heures plus tôt à Lake Louise, l'Américaine Lindsey Vonn, elle, n'avait pas eu cet honneur, privée de triplé par l'Autrichienne Elisabeth Goergl pour seulement trois centièmes... Si l'on considère en outre le fait que Carlo Janka ait signé son forfait ce week-end dans trois disciplines différentes, l'exploit est encore plus vertigineux. A la lecture des archives, il faut en effet remonter à 1967 et au coup du chapeau de Jean-Claude Killy à Franconia pour dénicher une équivalence. Grange s'est ressenti d'une douleur au genou"C'est une semaine incroyable pour moi, se contentait de commenter l'intéressé à sa sortie du podium. Aujourd'hui, la neige était parfaite et m'a permis d'être agressif comme j'aime." Porté en tête dès la première manche, le Suisse termine au final avec 47 centièmes d'avance sur Benjamin Raich, 93 sur Aksel Lund Svindal. Le témoignage là encore d'une domination sans partage sur une piste qui accouche généralement d'une hiérarchie resserrée. Non content de s'emparer des commandes de la Coupe du monde de slalom géant devant son compatriote Didier Cuche, Carlo Janka prend qui plus est à la faveur de ce cinquième podium en six sorties cette saison son envol au classement général. Côté tricolore, Jean-Baptiste Grange, 18e à l'issue du premier acte, ayant renoncé à la seconde manche en raison d'une douleur au genou et Julien Lizeroux n'ayant lui pas franchi le "cut", ce slalom géant de Beaver Creek ne restera pas dans les annales. Ce, malgré le tir groupé honorable de Gauthier de Tessières, Cyprien Richard et Thomas Mermillod Blondin, classés 13e, 14e et 15e respectivement, à 2"30 toutefois de l'intouchable Janka.