Intouchable Barcelone ?

  • A
  • A
Intouchable Barcelone ?
Partagez sur :

En l'absence de l'Inter Milan, tenant du titre, le FC Barcelone fait figure de grand favori pour remporter la Coupe du monde des clubs qui se déroule du 8 au 18 décembre au Japon. Mais les coéquipiers de Lionel Messi devront notamment se méfier des Brésiliens du Santos du prodige Neymar.

En l'absence de l'Inter Milan, tenant du titre, le FC Barcelone fait figure de grand favori pour remporter la Coupe du monde des clubs qui se déroule du 8 au 18 décembre au Japon. Mais les coéquipiers de Lionel Messi devront notamment se méfier des Brésiliens du Santos du prodige Neymar. Sept clubs pour un titre de prestige. Après deux années aux Emirats Arabes Unis, la Coupe du monde des clubs fait escale au Japon. Et comme lors de chaque édition, les équipes européennes et sud-américaines ont la faveur des pronostics. Cette année, Barcelone et Santos semblent clairement au-dessus du lot pour s'adjuger la victoire finale. Si le FC Barcelone, vainqueur en 2009, fait figure de grand favori, le résultat du Clasico contre le Real Madrid du 10 décembre devrait jouer un rôle prépondérant dans les têtes catalanes, d'autant que les hommes de Josep Guardiola n'entrent en jeu dans ce Mondial qu'à partir des demi-finales. Le Barça n'a donc pas la partie gagnée d'avance. En cas de qualification pour la finale, le club catalan devra sans doute se défaire du FC Santos. Vainqueurs cette année de la Copa Libertadores, les Brésiliens peuvent compter sur leur phénomène Neymar. Annoncé dans les plus grands clubs européens, celui qui a été désigné meilleur joueur du championnat brésilien attend beaucoup de cette affiche de prestige. "Barcelone est la meilleure équipe du monde et il est donc difficile de parler d'un seul joueur", a-t-il déclaré dans les colonnes du Mundo Deportivo. Xavi, Iniesta et Messi sont incontournables et j'ai hâte de jouer directement contre eux." Quelle surprise cette année ? Si Barcelone et Santos tiennent leur rang, les autres clubs présents cette année devront se contenter des accessits. Vainqueur de la Ligue des champions africaine, l'Espérance de Tunis est présente pour la première fois de son histoire dans l'épreuve. Nouveau roi d'Asie, le club qatari d'Al Sadd peut compter sur deux anciens pensionnaires de la Ligue 1, Mamadou Niang et Kader Keita, pour créer la sensation. "Ce sont des garçons qui ont déjà disputé les qualifications ou la phase finale de la Coupe du monde", précise l'entraîneur uruguayen Jorge Fossati sur le site de la Fifa. Dans des tournois comme celui que nous allons disputer au Japon, cela fait toute la différence. Ils sont vraiment la colonne vertébrale de mon équipe." Les Mexicains de Monterrey veulent également croire en leurs chances. "Quand on est confronté aux champions continentaux, autrement dit aux meilleures équipes du monde, c'est forcément compliqué", affirme le capitaine de l'équipe Luis Pérez, toujours sur le site de la Fifa. Mais nous espérons changer l'histoire des clubs mexicains qui ont pris part au tournoi. Peut-être pourrons-nous jouer les trouble-fêtes et nous inviter en finale." Pour les Japonais du Kashiwa Reysol et les Néo-Zélandais d'Auckland City, qui s'affrontent dès jeudi lors du match d'ouverture de la compétition, l'exploit paraît en revanche improbable.