Inter: Benitez déjà viré ?

  • A
  • A
Inter: Benitez déjà viré ?
Partagez sur :

Le sort de Rafael Benitez à l'Inter serait déjà scellé. A en croire les medias italiens, le club milanais est en train de régler les questions financières liées aux indemnités de départ de l'entraîneur espagnol, arrivé l'été dernier en Lombardie. Les déclarations de Benitez à l'issue de la victoire des Nerazzurri en finale du Mondial des clubs seraient à l'origine du conflit.

Le sort de Rafael Benitez à l'Inter serait déjà scellé. A en croire les medias italiens, le club milanais est en train de régler les questions financières liées aux indemnités de départ de l'entraîneur espagnol, arrivé l'été dernier en Lombardie. Les déclarations de Benitez à l'issue de la victoire des Nerazzurri en finale du Mondial des clubs seraient à l'origine du conflit. Les belles paroles du président Moratti n'auront convaincu personne. "Pour l'instant, l'entraîneur de l'Inter est toujours Benitez et je n'ai pris de contact avec aucun autre entraîneur", déclarait mardi soir le taulier de l'institution lombarde, après une réunion avec ses dirigeants. Au cours de cette discussion, il était pourtant question de l'avenir de l'entraîneur espagnol, assure mercredi La Gazzetta dello sport. Le quotidien italien précise même que Rinaldo Ghelf, l'administrateur délégué nerazzurro, a envoyé un mail à Benitez, en forme de recommandation sur son attitude jugée suffisamment grave pour justifier ce courrier électronique. Aux yeux des dirigeants milanais, Rafael Benitez a eu un comportement plus que déplacé lors de la conférence qui a suivi la finale de la Coupe du monde des clubs, remportée samedi dernier par Zanetti et les siens devant le TP Mazembe (3-0). A Abu Dhabi, l'ex-manager de Liverpool s'est plaint de la politique sportive de son club: "Il y a trois possibilités. Soit on me soutient et on me donne quatre ou cinq joueurs pour renforcer l'équipe, soit c'est le statu quo et on continue de la même manière, sans véritable projet ni ambition pour se retrouver dans les mêmes conditions au mois de mai. Ou alors, le dernier choix, c'est que les dirigeants discutent avec mon avocat". Benitez a vidé son sac en public car il n'aurait pas eu le temps d'en discuter avec Massimo Moratti. Quoi qu'il en soit, toujours selon La Gazzetta dello sport, l'Inter travaille activement pour essayer de faire baisser les indemnités de départ de l'Espagnol, estimées entre 4 et 8 millions d'euros. Selon Sky sports TV, le staff lombard paierait le maximum, à savoir 8 millions d'euros. En attendant, Rafael Benitez passe ses vacances de Noël dans sa maison de Liverpool et les rumeurs sur un retour dans une équipe de Premier League s'agitent outre-Manche. En Italie, le nom de Leonardo, l'ex-coach de l'AC Milan, revient sans cesse comme le favori pour lui succéder.