Insatiable Nadal !

  • A
  • A
Insatiable Nadal !
@ Reuters
Partagez sur :

TENNIS - L'Espagnol remporte le Masters 1000 de Monte-Carlo pour la sixième fois.

TENNIS - L'Espagnol remporte le Masters 1000 de Monte-Carlo pour la sixième fois. Fernando Verdasco a pris le Rocher dans les dents. Et ça lui a sans doute fait très mal. Car ce Rafael Nadal était tout simplement imbattable. Aujourd'hui, hier et avant-hier... Depuis le début du tournoi, il n'a jamais été inquiété, il a toujours contrôlé avant de donner une véritable correction à son compatriote Fernando Verdasco en finale. Et si le natif de Manacor s'est effondré sur la terre battue du central après sa victoire, c'est davantage l'émotion de ne plus avoir gagné depuis onze mois ou encore le sixième titre consécutif à Monte-Carlo, une première dans l'ère Open, qui troublait son esprit. "C'est exceptionnel, c'était un rêve de venir ici pour la première fois en 2003. Je n'en reviens pas d'avoir gagné six fois ici. Le rêve continue", jubile l'Espagnol au micro de Canal+. Un rêve pour lui, un cauchemar pour son adversaire. Car pour ce qui est du suspense, Nadal a eu tout le loisir de se préparer à sa victoire finale. Un break d'entrée 1-0, un deuxième jeu remporté avec un passing de folie 2-0, deux passings de folie pour le 3-0, de la puissance pour le 4-0 et de la finesse pour le 5-0. 27 minutes de jeu, des doutes plein la tête et les cervicales en miettes, Verdasco fait alors appel au kiné pour se faire manipuler. Cela ne change rien à l'histoire puisque Nadal remporte le premier set 6-0 en 35 minutes. Un signe fort adressé à ses adversaires A l'entame du deuxième set, Verdasco essaye, s'encourage et finit par remporter un jeu sur un ace. Il ne le sait pas encore mais ce sera aussi le dernier. Car Rafael Nadal va réembrayer pour lui repasser un nouveau 6-0. Ce ne sera pas forcément toujours très simple mais Verdasco va l'aider un peu. Car à 2-1 quand il mena 40-15 sur son service, il enchaîna avec deux doubles fautes... Un symbole. Car quand Nadal joue comme ça, il ne faut surtout pas lui donner le moindre coup de pouce et après un jeu long de 8 minutes, le score est passé à 3-1 puis à 4-1 avec un Verdaco écoeuré qui a alors lâché tous ses coups au petit bonheur la chance. En vain... Verdasco va tout de même s'offrir un petit moment de joie avec un point magnifique : amortie sauvée, lob, smash (sauvetage énorme de Nadal) et amortie ! A genou, les bras levés, Verdasco se lâche mais le score enfle tout de même à 5-1 pour finir à 6-1 sur un jeu de service bien mené. Cette fois, c'est Rafael Nadal qui est à terre, fou de joie et empli d'une émotion inattendue. Onze mois sans titre sont passés par là. Cette fois, il a fait les choses en grand en punissant un à un tous ses adversaires. Une concurrence qui a inscrit 14 jeux en 5 matches et qui peut s'attendre à une saison sur terre battue douloureuse...