Inoxydable Kanouté

  • A
  • A
Inoxydable Kanouté
Partagez sur :

L'histoire d'amour entre Frédéric Kanouté et le FC Séville a bien failli connaître une fin brutale l'été dernier mais les deux parties ont convenu du déraisonnable de la chose. Le Franco-Malien a donc poursuivi l'aventure pour une 7e saison de rang avec l'espoir de voir le club andalou renouer avec les succès après une saison délicate. C'est bien parti mais il faudra confirmer l'embellie dimanche lors de la 7e journée sur le terrain de l'Atletico.

L'histoire d'amour entre Frédéric Kanouté et le FC Séville a bien failli connaître une fin brutale l'été dernier mais les deux parties ont convenu du déraisonnable de la chose. Le Franco-Malien a donc poursuivi l'aventure pour une 7e saison de rang avec l'espoir de voir le club andalou renouer avec les succès après une saison délicate. C'est bien parti mais il faudra confirmer l'embellie dimanche lors de la 7e journée sur le terrain de l'Atletico. On ne tourne pas le dos à son équipe de coeur sans y réfléchir à deux fois. Frédéric Kanouté a donc pris le temps de la réflexion. Et bien lui en a pris. "J'ai pensé un temps à m'en aller. Je me suis réuni avec le club et on a convenu que le mieux était que je reste. C'était trop tôt pour chercher une destination plus tranquille que la Liga. J'ai encore faim de titres, envie de faire des choses importantes, c'est pour ça que je suis resté", a-t-il convenu sur le journal du club. Une excellente nouvelle pour tous les supporters du club dont il est l'idole absolue. Il va donc effectuer une saison de plus avant de songer à prolonger. A désormais 34 ans, Frédéric Kanouté a fait comme toujours, il a tout donné. Et force est de constater que ça fonctionne parfaitement. Meilleur buteur du club en pré-saison - il a frappé à 8 reprises (1 but toutes les 23 minutes) -, il a remis ça en Coupe d'Europe malgré l'élimination contre Hanovre, avant de se blesser légèrement au genou ce qui lui a fait manquer le premier match contre Malaga (2-1). Depuis, il d'abord fait des bouts de match avant de reprendre pleinement et de se montrer décisif en inscrivant le but la victoire face à la Real Sociedad (1-0) puis de remettre ça contre Valence (1-0). Un match marqué par trois expulsions et un but refusé à tort à... Frédéric Kanouté ! Des records en tête Voilà le Franco-Malien auteur de 2 buts en 184 minutes et 4 apparitions, pas mal pour un joueur qui songeait à partir. Un rendement finalement logique pour un joueur qui pourrait devenir le joueur étranger le plus utilisé (265 matches contre 286 à Renato) ou encore le troisième buteur de l'histoire de Séville (131 buts contre 156 à Pato Araujo). Des perspectives qui comptent même s'il préfèrera toujours les statistiques collectives à son propre compteur. Cela pourra toujours nourrir son ambition et, pourquoi pas, l'aider à prolonger le moment venu. Afin d'y parvenir, il a été convenu de doser les efforts de Kanouté qui va notamment jouer plus haut que par le passé. Mais avant cela, il s'agira tout de même de confirmer que Séville s'est correctement repositionné après une saison clairement décevante. Dans cette optique, l'arrivée de l'entraîneur Marcelino semble compter. "Il paraît très bon, avec beaucoup de connaissances, les idées claires. Je crois qu'il peut apporter beaucoup et qu'il était peut-être la pièce qu'il manquait à Séville pour atteindre ce que le club cherche depuis longtemps", glisse Kanouté dans les colonnes de AS. Une envie commune de bien faire, des premiers résultats en Liga rassurants avec à la clé une quatrième place provisoire, ex-aequo avec le Barça à une longueur du leader, ça se présente bien avant un nouveau gros test, dimanche au Calderon, face à l'Atletico Madrid de Falcao. Nul doute qu'il s'agit justement du genre de rendez-vous que Kanouté ne veut surtout pas manquer. C'est ainsi qu'il est devenu une idole au Sanchez-Pizjuan.