Impériale Norvège

  • A
  • A
Impériale Norvège
Partagez sur :

Un quadruplé mérité ! La Norvège a remporté un 4e titre européen de rang en s'imposant dimanche en finale de l'Euro face à une équipe de Suède qui a chèrement vendu sa peau avant de craquer sur le tard (25-20). Malmenée pendant 35 minutes, les coéquipières de Löke ont accéléré à 13-13 pour mener... 19-13 dix minutes plus tard. Une fois l'écart fait, la Norvège n'a plus qu'à contrôler. La Roumanie termine en bronze.

Un quadruplé mérité ! La Norvège a remporté un 4e titre européen de rang en s'imposant dimanche en finale de l'Euro face à une équipe de Suède qui a chèrement vendu sa peau avant de craquer sur le tard (25-20). Malmenée pendant 35 minutes, les coéquipières de Löke ont accéléré à 13-13 pour mener... 19-13 dix minutes plus tard. Une fois l'écart fait, la Norvège n'a plus qu'à contrôler. La Roumanie termine en bronze. Une patronne et des novices. La Norvège qui trône sur le toit de l'Europe, c'est devenu une constante. En revanche, la présence de la Suède en finale et de la Roumanie sur le troisième place du podium, c'est une grande première. Si les Roumaines ont assuré leur première médaille de bronze européenne en dominant le Danemark (16-15), les Suédoises, elles ont montré combien l'avenir pouvait leur sourire. Battue par la France en phase de poules mais tombeuses des Norvégiennes 24-19, les Suédoises avaient une petite idée en tête en pénétrant dans la Multiarena d'Herning, dimanche, pour la première finale de leur histoire. De fait, les filles de Johansson ont débuté pied au plancher, histoire de bien montrer qu'elles ne trembleront pas malgré la pression et l'enjeu. Un premier acte qui leur permet de s'installer en tête en passant de 2-4 à 6-4 (20e). Un écart qui va grimper jusqu'à 11-8 grâce Torstenson (29e). Mais le métier des Norvégiennes commence à parler puisqu'elles obtiennent une expulsion et un penalty transformé par Sulland avant qu'Herrem, incroyable sur son aile, ne frappe à son tour histoire de limiter les dégâts 10-11 (30e). Un but d'avance pour la Suède à la pause, c'est déjà une petite surprise. 6-0 en 10 minutes, la Norvège a frappé Mais à la reprise, la Norvège commence à imposer sa patte. D'abord en égalisant par Breivang (11-11 (31e) avant qu'Herrem ne redonne l'avantage à son équipe 12-11 (33e). Le match reste très serré jusqu'à 13-13 avant une déferlante de championnes en titre qui accélèrent par Hammerseng, Sulland, Breivang et Löke muette jusque-là 19-13 (45e). Dix minutes pour un 6-0 rédhibitoire. Les Suédoises n'abdiquent pas pour autant mais avec un tel écart, il n'y a plus grand-chose à espérer. Car les Norvégiennes verrouillent tout et profitent de chaque opportunité pour aller frapper en contre. Si Gullden assure en attaque pour éviter au score de prendre trop d'ampleur, il manque tout de même aux Suédoises les petits détails qui font la différence. Les minutes passant, la Norvège a bien compris que ce quatrième titre européen consécutif ne lui échappera pas. Le mot de la fin revient à Löke puis Breivang (25-20). Les favorites ont encore fait trembler l'Europe. Ce succès est mérité. Ça fait quatre de suite, la concurrence n'a pas fini de s'inquiéter.