Ils sont imbattables

  • A
  • A
Ils sont imbattables
@ REUTERS
Partagez sur :

HANDBALL - Les Experts se sont qualifiés pour la finale du Mondial en battant la Suède (29-26).

Un de plus ? La France n’est plus qu’à une victoire d’un quatrième titre consécutif. Après les Jeux olympiques de 2008, les championnats du monde de 2009 et les championnats d’Europe en 2010, les "Experts" peuvent décrocher un nouveau titre. Malgré un passage à vide en fin de match, les Bleus ont parfaitement maîtrisé cette demi-finale. Après cette victoire (29-26), les hommes de Claude Onesta vont pouvoir tranquillement regarder le match entre le Danemark et l'Espagne pour connaître leur futur adversaire. A lire : Encore une finale pour les Experts

Bertrand Gille, homme du match. Le pivot de l'équipe de France a tout réussi dans cette rencontre. Brillant en défense, ultra-efficace en attaque (avec six buts sur six tirs), le joueur de Hambourg a remis ses coéquipiers sur le bon chemin dans les moments délicats. A 32 ans, il a encore prouvé qu'il est l'un des meilleurs joueurs du monde à son poste.

Gros match de défense. Bras tordus, corps agrippés, coups de coude mal placés,… La bataille de ce France-Suède aura été avant tout physique. En défense, les deux équipes ont tout fait pour empêcher leur vis-à-vis de marquer. Les "Experts" se sont appuyés sur leurs piliers, Didier Dinart et Bertrand Gille pour grignoter, progressivement, une avance au tableau d’affichage. En finale, cette défense sera une nouvelle fois un atout majeur.

William Accambray, 930

© REUTERS

La contre-attaque. Depuis le début de ces championnats du monde, les Bleus sont très forts en contre-attaque. En demi-finale contre la Suède, les attaquants français n’ont pas failli dans cet exercice. Petite mention spéciale aux interceptions magiques de Luc Abalo et à ses feintes interminables pour tromper le gardien suédois.

Combat de gardiens. C’est le français Thierry Omeyer qui a sorti la première parade du match. En un contre un face à Ekberg, le portier tricolore a bloqué son tir à bout portant. Son homologue suédois, Johan Sjöstrand, lui a très vite répondu. A seulement 23 ans, le dernier rempart des jaunes et bleu a réalisé un très bon match. Mais Omeyer a eu le dernier mot dans les dernières minutes du match.

Malmö en feu. Les Français s'attendaient à une ambiance électrique pour cette demi-finale. Les 13.700 spectateurs de la Malmö Arena on tenu leur promesse. Ils ont donné de la voix pendant 60 minutes. Musique à l'appui, le speaker a motivé le public tout au long de la rencontre. N'oublions pas non plus la centaine de supporters français qui avaient fait le déplacement pour supporter les "Experts".