Ils sont fous de Pazzini

  • A
  • A
Ils sont fous de Pazzini
Partagez sur :

FOOT - La Sampdoria compte sur son attaquant Pazzini pour rivaliser avec la Juve, mercredi lors de la 10e journée.

Il forme avec Antonio Cassano l'un des duos d'attaque les plus redoutés d'Italie. Révélé à la Fiorentina, Giampaolo Pazzini a dû rejoindre la Sampdoria pour que son talent éclate au grand jour. Deuxième au classement de la Serie A, le club génois compte sur "le Fou" pour rendre dingue la Juventus, mercredi à l'occasion de la 10e journée.Il est déjà présent dans les livres d'histoire. Le 24 mars 2007, Giampaolo Pazzini inscrivait à jamais son nom comme le premier footballeur ayant inscrit un but dans le nouveau Wembley, à l'occasion d'un match entre l'équipe d'Italie espoirs et son homologue anglaise. Plus fort, le capitaine des jeunes Transalpins trouvait le chemin des filets après... 29 secondes de jeu avant de réussir le triplé. Giorgio Chiellini, coéquipier de Pazzini ce jour-là, n'a évidemment pas oublié la performance d'un attaquant qu'il retrouvera en face à face mercredi soir au Stade Olympique.Le défenseur central de la Juventus et ses copains bianconeri accueillent donc les ragazzi de la Sampdoria pour le compte de la 10e journée de Serie A dans un duel au sommet puisque la formation entraînée par Del Neri, deuxième à deux longueurs du leader interiste, possède autant de points d'avance sur la Vieille Dame, troisième. Ce duel attendu de l'autre côté des Alpes mettra aux prises deux équipes qui restent sur une victoire le week-end dernier. Tandis que les Bianconeri s'imposaient «à l'italienne», sans vraiment briller, sur la pelouse de Sienne (1-0), les Génois assuraient le spectacle à domicile devant Bologne (4-1).La Coupe du Monde en ligne de mireEt une nouvelle fois, Giampaolo Pazzini, 25 ans, s'est montré décisif en ouvrant le score dès la 8e minute sur un service d'Antonio Cassano avec qui il forme un duo d'attaquants parmi les plus redoutables actuellement en Italie. Pazzini signait là son sixième but en championnat en neuf apparitions. Celui qui fit ses classes à Bergame, avant de rejoindre la Fiorentina début 2005, adopte ainsi un rythme soutenu qui devrait l'amener au mois de mai prochain à battre facilement son record sur une saison: 12 buts en 31 matches en 2008-09 (1). Son obsession de faire trembler les filets amènera presque naturellement le natif de Pescia (Toscane) à goûter à la Squadra Azzurra. Et le grand jour arriva le 28 mars 2009 à Pogdorica face au Montenegro et comme dans un rêve, un quart d'heure après son entrée en jeu, il réalise le break (2-0, 75e). Des débuts en fanfare qui lui vaudront une titularisation quatre jours plus tard, toujours dans le cadre des qualifications pour la Coupe du monde 2010, face à la République d'Irlande (1-1).Si Marcelo Lippi n'a pas fait appel à ses services pour les quatre derniers matches (Géorgie, Bulgarie, R. d'Irlande, Chypre), il garde forcément un oeil sur «Le fou» (2) dans l'optique du mondial sud-africain. Tout comme Chiellini le fera mercredi soir.1: Un but inscrit avec le maillot de la Viola et 11 en faveur de la Sampdoria, qu'il avait rejointe lors du mercato hivernal.2: Pazzini, dit « Pazzi », a hérité de ce surnom lors de son séjour à Florence, pazzo, signifiant fou en Italien.