Ils raillent le rallye

  • A
  • A
Ils raillent le rallye
@ Reuters
Partagez sur :

Un collectif, "Ras le rallye", a été créé pour dénoncer l'organisation du rallye d'Alsace.

Un collectif, "Ras le rallye", a été créé pour dénoncer l'organisation du rallye d'Alsace. "Anti-pédagogique" et "apologie de la conduite à risques"... Les opposants du rallye de France, qui aura lieu ce week-end en Alsace, n'y vont pas par quatre chemins. Selon eux, l'épreuve est même carrément "anachronique". Un collectif, regroupant plus de 30 associations (Ligue contre la violence routière, Alsace Nature, Greenpeace Strasbourg, Comité d'action deux roues,...), s'est même créée et a pris pour nom "Ras le Rallye". Son parte-parole, Damien Senger, dénonce les dégâts causés à la nature et les valeurs sous-jacentes à l'événement. "Le rallye fait la promotion de la pollution, de l'insécurité routière, sans parler du financement : les collectivités locales financent le rallye pour plus de 1,5 million d'euros sur 2,4 millions au total. Le rallye d'Allemagne, à titre de comparaison, est financé totalement par le privé." Sébastien Loeb, star locale brocardée Le collectif égratigne également la star du week-end. "Le Sébastien Loeb est une espèce locale encore plus protégée que les autres", se moque un membre du Collectif de réappropriation de l'espace public (CREP). Car si les amateurs de sport auto attendent avec impatience de voir le sextuple champion du monde évoluer sur ses terres, les opposants dénoncent l'ironie de la situation. "Le fait que Sébastien Loeb soit porté au pinacle, ça nous interpelle parce qu'on estime que c'est un évadé fiscal (Loeb réside en Suisse, ndlr). C'est une question d'éthique et de morale", a déclaré Alain Jund, adjoint Vert en charge de l'urbanisme à Strasbourg et porte-parole du comité d'administration régional des Verts Alsace. Malgré ses critiques, le collectif n'entend pas perturber le déroulement de l'épreuve, dont la première spéciale aura lieu vendredi. Mais, mercredi, à la veille du shakedown, les tensions se sont faites un peu plus vives. Deux associations du collectif, le Cadr 68 (Cyclistes associés pour le droit de rouler du Haut-Rhin) et Alsace Nature, ont ainsi été la cible de propos malveillants et de menaces par courriels qui les ont conduites à porter plainte contre X. Le collectif "Ras le rallye" n'est pas le seul à se plaindre... Les chasseurs haut-rhinois sont également remontés contre l'épreuve. Ils contestent un arrêté du préfet qui leur interdira de tirer dans les forêts aux abords des spéciales... C'est officiel, la chasse au rallye est ouverte.