Ils ont surmonté la douleur

  • A
  • A
Ils ont surmonté la douleur
@ Maxppp
Partagez sur :

De nombreux sportifs sont parvenus à réaliser des exploits malgré la douleur et les blessures.

De nombreux sportifs sont parvenus à réaliser des exploits malgré la douleur et les blessures. Souffrant d'une fracture du coude suite à une chute survenue dimanche, Cadel Evans a tout de même tenu à défendre son maillot jaune mardi lors de la neuvième étape du Tour de France 2010. S'il a perdu beaucoup de temps dans l'ascension du Col de la Madeleine et été contraint de céder sa tunique de leader au Luxembourgeois Andy Schleck, le champion du monde en titre est tout de même parvenu à rejoindre la ligne d'arrivée à Saint-Jean-de-Maurienne, qu'il a franchi en pleurs. Désormais, il espère pouvoir terminer cette 97e édition de la Grande Boucle. Des histoires d'exploit et de dépassement de soi, le cyclisme en regorge. L'une des plus célèbres restera l'incroyable victoire de Bernard Hinault lors du Critérium du Dauphiné Libéré 1977. Victime d'une chute spectaculaire, dans la descente du Col de Porte, le "Blaireau" remonte sur la route grâce à l'aide de spectateurs. Après avoir été au bord de l'abandon lors de l'ascension de la Bastille, où il met pied à terre, le quintuple vainqueur du Tour remporte finalement cette sixième étape devant Lucien Van Impe et Bernard Thévenet, et l'épreuve par la même occasion. Sept ans plus tôt, la légende du football allemand, Franz Beckenbauer avait lui aussi su dépasser sa douleur lors de la demi-finale de Coupe du monde opposant la République fédérale d'Allemagne à l'Italie, à Mexico. Victime d'une fracture de la clavicule, le libéro de la Mannschaft finit la rencontre avec le bras en écharpe pour ne pas laisser ses adversaires à dix, les deux changements autorisés à l'époque ayant déjà été effectués. Malgré le courage de Beckenbauer, la RFA finira par s'incliner en prolongation (4-3), à l'issue d'un match qui restera dans les annales. En finale, la Squadra Azzurra subira en revanche la loi du brésil de Pelé (4-1). Quelques images de la carrière de Franz Beckenbauer et de la demi-finale mythique face à l'Italie en 1970 qu'il a terminé avec le bras en écharpe : Plus récemment, Didier Drogba, victime d'une fracture du cubitus lors d'un match de préparation à la Coupe du monde 2010 de la Côte d'Ivoire face au Japon, a été contraint de jouer toute la compétition avec une protection sur l'avant-bras droit. Malgré sa détermination, le capitaine ivoirien n'a pas réussi à franchir le premier tour de l'épreuve avec les Eléphants, tombés, il est vrai, dans un groupe de la mort avec le Brésil et le Portugal. Redécouvrez les images de la blessure de Didier Drogba : Connu pour ses contacts rugueux et son engagement physique, le rugby met aussi les corps à rude épreuve. Imanol Harinordoquy en a fait l'amère expérience cette saison. Déjà victime quinze jours plus tôt d'une fracture du nez qui l'oblige à porter un masque lors de la demi-finale de Coupe d'Europe face au Munster, le joueur du Biarritz Olympique se fracture une côte en fin de première période. Ce qui n'empêchera pas le Basque de finir la rencontre et de participer grandement au succès des siens face aux Irlandais (18-7). Malheureusement pour lui, le BO s'inclinera en finale face au Stade Toulousain (21-19). Imanol Harinordoquy a joué la demi-finale de H-Cup Biarritz-Munster avec le nez et une côte fracturés : Si le tennis est a priori moins violent que le rugby, la condition physique y est tout de même primordiale. Doté d'un des plus beau palmarès de l'histoire (64 titres en simple, 14 Grand Chelem, record de semaines cumulées en tant que numéro un mondial), Pete Sampras a pourtant parfois connu l'enfer sur le court. Ce fut le cas le 6 septembre 1996. Opposé à l'Espagnol Alex Corretja, alors âgé de 22 ans, en quarts de finale de l'US Open, l'Américain est livide. Accablé par la chaleur et épuisé, il titube et va même jusqu'à vomir au fond du court dans le cinquième set. Après avoir frôlé l'évanouissement, il s'impose finalement en plus de quatre heures de jeu (7-6 5-7 5-7 6-4 7-6). Sous perfusion à l'issue du match, "Pistol Pete" parviendra tout de même à battre Goran Ivanisevic et Michael Chang pour décrocher son quatrième et avant-dernier Flushing Meadows. Epuisé, Pete Sampras, qui vomit même sur le court, parvient à battre Alex Corretja en quarts de finale de l'US Open 1996 : D'autres comme Hermann Maier sont de véritables miraculés. Victime d'une terrible chute lors de la descente des Jeux Olympiques de Nagano en 1998, le skieur autrichien s'en sort miraculeusement sans la moindre fracture, en raison de sa "musculature exceptionnelle" selon le kiné de la Wunderteam, le surnom donné à l'équipe autrichienne de ski. Deux jours plus tard seulement, celui qui a pris sa retraite l'an dernier décroche la médaille d'or du Super-G, puis dans la foulée celle du slalom géant, gagnant au passage le surnom d'"Herminator". Revivez la chute d'Hermann Maier lors de la descente des JO de Nagano en 1998 :