Ils ont fait 2010: Christophe Lemaitre (2e partie)

  • A
  • A
Ils ont fait 2010: Christophe Lemaitre (2e partie)
Partagez sur :

Qui dit fin d'année dit bilan. Et à l'heure des bilans, la rédaction a choisi de donner la parole à plusieurs sportifs français qui, à un degré ou un autre, ont marqué l'année sportive 2010. L'occasion pour eux d'évoquer leur discipline, mais également de revenir sur les événements qui les ont marqués au cours de ce millésime particulièrement riche. Après Cammas et Dusautoir, place à Lemaitre

Qui dit fin d'année dit bilan. Et à l'heure des bilans, la rédaction a choisi de donner la parole à plusieurs sportifs français qui, à un degré ou un autre, ont marqué l'année sportive 2010. L'occasion pour eux d'évoquer leur discipline, mais également de revenir sur les événements qui les ont marqués au cours de ce millésime particulièrement riche. Après Cammas et Dusautoir, place à Lemaitre Sortons un peu du domaine purement sportif. On a beaucoup parlé de Tiger Woods et son histoire d'infidélité et de l'affaire Zahia impliquant les footballeurs français. Qu'est-ce que cela vous inspire ? J'ai été un peu étonné par tout ça. Woods et son affaire de divorce, franchement c'est sa vie privée, donc je ne vois pas pourquoi on en parle. C'est justement en dehors du sportif mais avec les people et tout ça, on ne peut rien faire. L'histoire de Zahia, c'est triste aussi mais c'est leur vie. Vu ce qu'il s'est passé après au Mondial, ça faisait trop. Etes-vous attentif à votre vie privée ? Jamais je ne parlerai de ma vie privée au medias. Si par exemple à la fin d'une course, je fais un mauvais chrono car je suis dans une mauvaise passe comme des soucis sentimentaux ou autres, je dirais que je n'avais pas le mental ce jour-là, point barre. Il existe toujours le risque d'être la cible de paparazzi... En athlétisme, ce n'est pas très fréquent. L'athlétisme n'est pas médiatisé par rapport à d'autres sports et s'il doit l'être, ça concerne plutôt certains athlètes de renom comme Bolt ou Gay. Ils sont plus sujets à ce genre de choses, ce sont les gros bonnets de l'athlé. On sait que vous vous intéressez au football et en particulier l'OM. Comment avez-vous accueilli le titre de champion et la Coupe de la Ligue ? Le doublé de Marseille, évidemment, ça reste comme mon meilleur souvenir de l'année, une grande joie, excepté mes médailles à Barcelone. C'est assez énorme, je supporte l'OM depuis que je suis collégien, dès la 4e. Ça faisait un petit moment que j'attendais ce titre, j'étais super heureux pour l'OM. Marseille qui gagne enfin le championnat et la cerise sur le gâteau, la Coupe de la Ligue. Je n'ai pas pu voir de match cette saison malheureusement. Je devais être au Vélodrome pour Chelsea (1-0, dernière journée de la Ligue des champions) mais j'étais malade et pas en état de bouger. J'espère me rattraper et venir pour Manchester United en huitième de finale mais ce ne sera pas pareil... "Les Bleus n'ont pas eu le comportement adéquat" C'est aussi le mois du Mondial et le triomphe de l'Espagne. J'ai regardé la Coupe du monde en entier. L'Espagne championne du monde, ce n'est pas une surprise, quand tu regardes les joueurs qu'il y avait et les résultats qu'ils avaient eu avant. Les Espagnols étaient favoris, ils ont tenu leur rang et c'était évident qu'ils soulèveraient la Coupe. Qu'avez-vous pensé des Bleus et de l'épisode de la grève de Knysna ? J'ai vu ça aussi en direct. J'ai trouvé ça dommage, que des événements extérieurs à la compétition soient venus la perturber. Je pense qu'ils auraient du exprimer leur mécontentement après le dernier match contre l'Afrique du Sud, ça aurait été plus judicieux. Les sanctions étaient-elles justes ? Les Bleus n'ont pas eu le comportement adéquat. Je ne sais pas si c'était une bonne idée de faire la grève de l'entraînement mais après, il faut être concentré sur l'objectif principal. Après la défaite contre le Mexique (2-0), il y avait une chance infime de passer en huitièmes de finale. Il fallait au moins qu'ils la jouent à fond. Qu'ils passent ou pas, ils auraient mis tout à plat à la fin de la compétition pour s'expliquer, cela aurait été plus intelligent. Que peut-il arriver avec Laurent Blanc Je crois que ça se passe plutôt bien avec lui, on ne va pas se plaindre. Pour le moment ça va, et on peut avoir confiance avec Blanc pour les qualifications de l'Euro 2010. Ça va le faire. "Le relais, ce fut la délivrance" A l'image de vous, les athlètes, la natation française a également brillé cet été Oui, comme nous, voire un peu mieux au niveau des perfs (2). Ils étaient dans le même état d'esprit, je ne sais pas comme ils ont fait à l'intérieur, mais on a senti une vraie équipe de France, comme nous, soudée, même s'il s'agit d'épreuves individuelles. Ils se sont battus jusqu'au bout même si le chrono n'était pas à l'arrivée. Ça explique leur résultat On peut dire que vous les avez bien lancés. Pour susciter l'émulation dans le sport français, ce que vous avez fait à Barcelone, avec un peu de recul, c'était formidable. Oui, c'était même inattendu. La DTN et la Fédé misaient sur une dizaine de médailles et on arrive à 18. On a survolé les objectifs qu'ils avaient fixés et on a eu plus de titres espérés (8). On termine aussi deuxième nation, derrière une équipe de Russie bien supérieure, il faut le reconnaître et qui a mérité sa place. Ils étaient plus forts. Quel souvenir vous restera-t-il de 2010 ? Le 4x100 mètres à Barcelone. C'était la victoire du collectif et j'étais très content pour tout le monde, pas seulement les titulaires (3), les remplaçants, les coaches, tout le staff. Et puis ce relais, c'était ma dernière course des championnats. A ce moment-là, j'ai pu profiter de tout ce qui m'était arrivé. Après le 100 et le 200, il fallait tout de suite que je me reconcentre sur la suite, c'était dommage. Le relais, ce fut la délivrance, j'ai profité à fond, c'était énorme. Quels voeux pour 2011 Remplir mes objectifs sportifs : Entrer dans une finale au Mondial avec une belle perf et monter sur le podium aux Championnats d'Europe indoor à domicile en mars (à Paris). Pour le reste, assez banal, la santé, et la réussite scolaire. Que 2011 soit aussi intense que la précédente. A Barcelone, je ne m'imaginais pas trois fois en or, je ne pensais même pas tripler avec le 200 et je termine avec le titre ! Avec mon bac en poche (4), je peux dire que j'ai réussi sur tous les tableaux. Et pas de blessure. 1 : Lemaitre a égalé le record toujours détenu par Gilles Quenéhervé depuis le 3 septembre 1987 2 : Les athlètes ont ramené 18 médailles de Barcelone, tandis que les nageurs ont décroché 21 breloques dont huit en or, autant de titre que l'athlétisme. 3 : Vicaut, Lemaitre, Pessonneaux, Mbandjock 4 : Lemaitre est en première année de préparation d'ingénieur à l'Université de Savoie. Il prépare un DUT génie électrique et informatique industrielle dans une section sport-études qui durera trois ans, avant une licence pro. LIRE LA PREMIERE PARTIE