Ils ont éclaboussé Shanghai

  • A
  • A
Ils ont éclaboussé Shanghai
Partagez sur :

La délégation tricolore, gratifiée de dix médailles à Shanghai, n'a pas été la seule à briller lors des Championnats du monde 2011. Les Etats-Unis sont ainsi sortis du lot, dans le sillage des Ryan Lochte, Melissa Franklin, Rebecca Soni et Michael Phelps, avec pas moins de 29 récompenses à la clef. L'Australien James Magnussen, l'Italienne Federica Pellegrini, la Chinoise Sun Yang ou encore la Suédoise Therese Alshammar ont également marqués ces Mondiaux de leur empreinte.

La délégation tricolore, gratifiée de dix médailles à Shanghai, n'a pas été la seule à briller lors des Championnats du monde 2011. Les Etats-Unis sont ainsi sortis du lot, dans le sillage des Ryan Lochte, Melissa Franklin, Rebecca Soni et Michael Phelps, avec pas moins de 29 récompenses à la clef. L'Australien James Magnussen, l'Italienne Federica Pellegrini, la Chinoise Sun Yang ou encore la Suédoise Therese Alshammar ont également marqués ces Mondiaux de leur empreinte. Ryan Lochte A tout seigneur tout honneur, Ryan Lochte est reparti de Shanghai avec le titre symbolique mais ô combien flatteur de meilleur nageur de la planète. Logique puisque l'Américain n'est pas étranger à la razzia de la bannière étoilée sur ces Mondiaux 2011 (29 médailles dont 16 titres). A lui seul, le géant floridien a touché l'or à cinq reprises, à l'issue des 200m nage libre, 200m dos, 200m 4 nages, 400m 4 nages et relais 4x200m. Le tout agrémenté d'une breloque de bronze arrachée sur le relais 4x100m. Lochte s'est en outre illustré en devenant le premier homme à améliorer un record du monde depuis la suspension des combinaisons en polyuréthane en janvier 2010: 1'54"00 sur 200m 4 nages, soit un dixième plus vite que son propre chrono référence établi aux Mondiaux de Rome en 2009. Michael Phelps Trois ans après sa moisson pékinoise, Michael Phelps était de retour en Chine avec un appétit grandissant et une ambition retrouvée. Résultat, l'ogre du Michigan n'est pas encore à son meilleur niveau mais est déjà redoutable. Intouchable sur 100m et 200m papillon, l'intéressé a en tout amassé sept médailles - soit une de plus que Ryan Lochte - titré avec les relais 4x200m et 4x100m 4 nages, argenté sur 200m et 200m 4 nages et bronzé avec le relais du 4x100m. De l'Oriental Sports Center de Shanghai à Londres il n'y a plus qu'un plongeon et nul doute que Michael Phelps sera fin-prêt pour l'ultime défi majeur de sa carrière. Sun Yang Révélation des Jeux asiatiques la saison passée, Sun Yang était appelé à confirmer à l'échelle mondiale cet été devant son public. Le moins que l'on puisse dire, c'est que le jeune Chinois de 19 ans a répondu présent. Sacrée sur 800m et 1 500m, la nouvelle pépite de la natation a du reste récolté l'argent sur 400m et le bronze au relais 4x200m. Surtout, Sun Yang a défrayé la chronique en tombant le record du monde du 1 500m, détenu depuis dix ans par l'Australien Grant Hackett. Un record qui avait pourtant résisté à la déferlante des fameuses combinaisons en polyuréthane... James Magnussen Le nouveau roi du sprint, c'est lui ! Inconnu ou presque au bataillon il y a quelques jours encore, James Magnussen s'est fait un nom et une réputation à Shanghai. Crédité d'un époustouflant 47"49 pour lancer le relais 4x100m australien sacré aux dépens du quatuor français notamment, le phénomène de 20 ans a récidivé en finale du 100m nage libre, claquant un chrono de 47"63 pour dominer le monde. Sur le relais 4x100m 4 nages, bien que parti en quatrième position, Magnussen a bien failli imposer l'Australie aux dépens d'une sélection américaine présumée invincible, n'échouant qu'à deux dixièmes de la gagne (3'32"26 contre 3'32"06) avec un temps lancé de 47". Seul le Néerlandais Pieter Van den Hoogenband a fait mieux dans l'histoire du 100m, sans combinaison, en 46"70... Federica Pellegrini En attendant le retour au sommet de Laure Manaudou - une réelle promesse au vu des performances de l'intéressée à Athens il y a deux semaines - Federica Pellegrini a démontré qu'elle régnait encore et toujours sur les 200m et 400m nage libre. Double médaillée d'or à Rome en 2009, l'Italienne a remis ça cette année à Shanghai, au grand dam notamment d'une Camille Muffat cantonnée deux fois au bronze. Un bilan probant auquel Philippe Lucas n'est pas étranger, Federica Pellegrini souhaitant ainsi poursuivre sa collaboration avec l'entraîneur français jusqu'aux Jeux de Londres. Melissa Franklin Aujourd'hui âgée de 16 ans, Melissa Franklin n'a sans doute pas fini de faire parler d'elle. Médaillée d'argent aux Mondiaux petit bassin de Dubaï l'an dernier, la demoiselle a franchi un cap cet été en s'adjugeant pas moins de trois titres pour ses premiers Championnats du monde en grand bassin. Sacrée sur 200m dos et avec les relais 4x200m et 4x100 4 nages, la jeune Californienne a agrémenté son butin d'une breloque d'argent sur 4x100m et d'une médaille de bronze sur 50m dos. Malgré sa marge de progression évidente, Melissa Franklin a déjà tout d'une grande en termes de performances. Preuve en est son temps de 2'05"10 pour cueillir l'or sur 200m dos, ni plus ni moins que le troisième meilleur chrono de l'histoire... Rebecca Soni Autre fer de lance de la natation américaine, Rebecca Soni a tenu son rang à Shanghai. Championne olympique du 200m brasse et championne du monde en titre du 100m brasse, la nageuse du New Jersey a prolongé son hégémonie sur les deux distances, raflant les deux médailles d'or en jeu tout en triomphant avec ses compatriotes sur le relais 4x100m quatre nages. Lochte-Phelps-Franklin-Soni, le carré d'as de ces Championnats du monde 2011. Quatre nageurs qui ont conquis (ou participé à la conquête de) 13 des 16 titres mis au crédit des Etats-Unis. Therese Alshammar Elle aura 34 ans dans 24 jours et elle est championne du monde du 50m nage libre. Sacrée en 24"14 sur la distance, la Suédoise est devenue à Shanghai la doyenne des médaillées d'or au bilan des Mondiaux de natation. Jamais titrée aux JO, cette Australienne de coeur compte néanmoins 71 récompenses internationales, grand et petit bassins confondus. La première de cette longue série fut le bronze du 50m nage libre des Championnats d'Europe de Séville, en 1997.