Ibra sans jambes ?

  • A
  • A
Ibra sans jambes ?
Partagez sur :

Titulaire indiscutable en attaque, Zlatan Ibrahimovic tire la langue ces derniers temps. "Un peu fatigué", de son propre aveu, le buteur de l'AC Milan sera pourtant encore très sollicité mardi soir à San Siro contre Tottenham, en huitièmes de finale aller de la Ligue des champions. Et Antonio Cassano se sera pas là pour l'épauler...

Titulaire indiscutable en attaque, Zlatan Ibrahimovic tire la langue ces derniers temps. "Un peu fatigué", de son propre aveu, le buteur de l'AC Milan sera pourtant encore très sollicité mardi soir à San Siro contre Tottenham, en huitièmes de finale aller de la Ligue des champions. Et Antonio Cassano se sera pas là pour l'épauler... Ancien buteur en chef de l'Inter, Zlatan Ibrahimovic est aujourd'hui l'homme à tout faire de l'AC Milan. Et quand son corps lâche, c'est toute l'équipe lombarde qui est en danger. Moins performant lors des trois derniers matches, il n'a rien pu faire pour éviter aux Milanais de concéder deux résultats nuls de rang contre la Lazio Rome et le Genoa. Il n'a pas non plus participé au festival offensif des Rossoneri face à Parme (4-0), ce week-end en Serie A, hormis une passe décisive sur le premier but signé Seedorf. Rien de grave puisqu'Antonio Cassano l'a parfaitement épaulé, inscrivant son premier but depuis son arrivée et offrant à Robinho un doublé. Mais mardi soir contre Tottenham, en huitièmes de finale aller de la Ligue des champions, l'international italien ne sera pas là, lui qui a déjà disputé le tour préliminaire de la C1 avec la Sampdoria Gênes. "Ibra" ne sera-t-il pas trop seul, et trop épuisé, pour mettre les siens à l'abri avant le match retour à Londres ? Une préférence pour Robinho... "Je suis un peu fatigué, avait admis le Suédois avant la réception des Parmesans. Mais je pense que c'est normal. J'ai joué presque tous les matches, à part quand j'ai eu mon problème à l'aine." Dans l'esprit de son entraîneur Massimiliano Allegri, Zlatan Ibrahimovic reste pourtant un titulaire indiscutable. Pour la bonne et simple raison qu'il a compilé depuis le début de saison, toutes compétitions confondues, vingt buts et dix passes décisives. Dans son système en 4-3-1-2, le technicien rossonero compte sur lui et l'associera contre les Spurs à Robinho ou Alexandre Pato, deux joueurs moins complets et surtout moins en forme qu'Antonio Cassano. S'il s'attend à un "match difficile" contre une "grande équipe qui a fait ses preuves en Premier League", l'ancien Barcelonais sait qu'il sera attendu comme le sauveur. Une fois de plus. Mais marquer ne sera pas sa priorité: "On jouera notre jeu, comme contre Parme. L'important est de ne pas prendre de buts et d'en mettre au moins deux." Avec qui à ses côtés ? "Ibra" a une petite préférence: "C'est à l'entraîneur de choisir. Moi, je fais mon travail. Mais Robinho est fantastique, c'est sympa de jouer ensemble. C'est un peu comme quand j'étais enfant et que je jouais en Suède avec mes amis. Pour lui, jouer au football est un pur bonheur." Qui peut le soulager un peu ?