Huit chefs, quel maître ?

  • A
  • A
Huit chefs, quel maître ?
Partagez sur :

Lieu de l'avant-dernier grand rendez-vous tennis de la saison, Londres accueille à partir de dimanche les huit meilleurs joueurs du monde. En l'absence du tenant du titre Davydenko, pas qualifié, Federer et Djokovic partent avec les faveurs des pronostics tandis que Nadal, Murray et Söderling nourrissent aussi de grosses ambitions. Berdych, Ferrer et Roddick essaieront de tirer leur épingle du jeu.

Lieu de l'avant-dernier grand rendez-vous tennis de la saison, Londres accueille à partir de dimanche les huit meilleurs joueurs du monde. En l'absence du tenant du titre Davydenko, pas qualifié, Federer et Djokovic partent avec les faveurs des pronostics tandis que Nadal, Murray et Söderling nourrissent aussi de grosses ambitions. Berdych, Ferrer et Roddick essaieront de tirer leur épingle du jeu. GROUPE A Rafael Nadal (n°1 mondial) Saison 2010: 67 victoires - 9 défaites Auteur d'une saison phénoménale, avec à la clé trois titres du Grand Chelem, l'Espagnol aborde reposé, suite à son forfait à Bercy, une épreuve qu'il n'a jamais gagnée. Pour le premier Masters à Londres, l'année dernière, le Majorquin avait même vécu un cauchemar en perdant ses trois matches. Un mauvais souvenir que "Rafa" veut effacer de sa mémoire. Côte de la rédaction: 10/1 Novak Djokovic (n°3 mondial) Saison 2010: 57 victoires - 16 défaites Vainqueur en 2008, le Serbe n'avait pas franchi la phase de groupes l'an passé où sa seule victoire avait été acquise aux dépens de Nadal. Eliminé prématurément à Bercy, le Serbe parviendra-t-il à faire de ce Masters un objectif majeur à une semaine seulement de la finale de la Coupe Davis ? Si oui, alors il sera évidemment à surveiller de près, sur une surface qui lui convient plutôt bien. Côte de la rédaction: 5/1 Tomas Berdych (n°6 mondial) Saison 2010: 44 victoires - 24 défaites Seul néophyte du plateau, le Tchèque n'est actuellement plus le joueur irrésistible qui a atteint la finale à Wimbledon et le dernier carré à Roland-Garros. Saura-t-il rehausser son niveau de jeu pour se mettre à hauteur de l'événement ou ne fera-t-il qu'un court passage sur les courts de la capitale anglaise ? Tombé dans un groupe pas inabordable, le grand slave est une sorte de facteur X. Côte de la rédaction: 12/1 Andy Roddick (n°8 mondial) Saison 2010: 48 victoires - 15 défaites Spécialiste de l'indoor, l'Américain y a très peu brillé cet automne. Son meilleur résultat de la tournée demeure une demi-finale à Bâle où il n'a pas fait le poids devant Federer. S'il n'élève pas son niveau de jeu à Londres, alors il lui sera difficile d'aller au-delà des trois premiers matches. Côte de la rédaction: 15/1 GROUPE B Roger Federer (n°2 mondial) Saison 2010: 60 victoires - 13 défaites Quatre fois lauréat du Masters (2003, 2004, 2006, 2007), le Suisse aimerait terminer la saison par un gros titre après l'avoir entamée par son 16e sacre en Grand Chelem à Melbourne en janvier dernier. Dans une bonne passe, avec deux titres décrochés récemment à Stockholm et Bâle, le n°2 mondial, frais physiquement et mentalement, aborde la compétition avec confiance. Ce qui ne sera pas de trop pour se frotter à Murray et Söderling dans sa poule. Côte de la rédaction: 3/1 Robin Söderling (n°4 mondial) Saison 2010: 56 victoires - 20 défaites Son premier grand titre, décroché dimanche dernier lors du Masters 1000 de Paris-Bercy, va-t-il aider le Suédois à franchir un nouveau palier ? Adepte du jeu en indoor, le désormais quatrième joueur mondial est arrivé à Londres sur un nuage et ne compte pas en descendre. Demi-finaliste l'an dernier pour sa première participation, sorti par Del Potro, le Scandinave pourrait créer la surprise à l'image de Davydenko en 2009. Côte de la rédaction: 7/1 Andy Murray (n°5 mondial) Saison 2010: 44 victoires - 16 défaites Eliminé dès les poules la saison dernière malgré deux victoires en trois matches, l'Ecossais veut prendre sa revanche. Pour espérer faire mieux, le rouquin de Dunblane devra s'extirper d'un groupe relevé où Federer et Söderling feront office de rivaux très coriaces. Maintenant, s'il retrouve son tennis de Shanghai mi-octobre, où il avait raflé le titre sans jamais perdre plus de quatre jeux dans ses dix sets disputés, alors le Britannique sera très difficile à battre. Côte de la rédaction: 7/1 David Ferrer (n°7 mondial) Saison 2010: 60 victoires - 21 défaites Très performant depuis l'US Open, l'Espagnol est de retour au Masters. Finaliste en 2007, le compatriote de Nadal aura la tâche difficile pour atteindre le dernier carré. Débarqué en Angleterre sans rien à perdre, il tentera de jouer les trouble-fête. Côte de la rédaction: 20/1