Huget en reprend pour un mois

  • A
  • A
Huget en reprend pour un mois
Partagez sur :

Déjà privé de rugby pendant trois mois et surtout de Coupe du monde en Nouvelle-Zélande pour manquement aux règles de localisation dans le cadre de la lutte contre le dopage, Yoann Huget, qui avait repris la compétition fin novembre, est de nouveau suspendu un mois. Un moindre mal pour l'ailier international de l'Aviron Bayonnais qui risquait jusqu'à deux ans de suspension au total.

Déjà privé de rugby pendant trois mois et surtout de Coupe du monde en Nouvelle-Zélande pour manquement aux règles de localisation dans le cadre de la lutte contre le dopage, Yoann Huget, qui avait repris la compétition fin novembre, est de nouveau suspendu un mois. Un moindre mal pour l'ailier international de l'Aviron Bayonnais qui risquait jusqu'à deux ans de suspension au total. On le devine balancer entre abattement et soulagement à la lecture du verdict. Abattement parce que la nouvelle, dévoilée ce mardi par L'Equipe sur son site, le coupe une nouvelle fois dans son élan. Soulagement parce que l'intéressé risquait beaucoup plus lourd. Convoqué jeudi dernier devant le collège de l'Agence française de lutte contre le dopage (AFLD), Yoann Huget est donc fixé sur son sort même si l'intéressé attendait la confirmation de l'AFLD pour s'en convaincre. "Actuellement, il n y a rien d'officiel mais simplement une rumeur ! Car l'AFLD doit communiquer la sanction par recommandé et rien à ce jour", écrivait-il mardi soir sur son compte Twitter. Déjà suspendu trois mois en première instance pour manquement aux règles de localisation dans le cadre de la lutte contre le dopage, une sanction qui l'avait privé de la Coupe du monde en Nouvelle-Zélande avec le XV de France, l'international bayonnais (7 sélections) a écopé d'un mois supplémentaire de suspension, selon des informations de Damien Ressiot, le spécialiste dopage du quotidien sportif, confirmées par un communiqué de l'AFLD envoyé à l'AFP. L'ailier de l'Aviron Bayonnais, qui avait repris la compétition fin novembre à l'occasion du derby basque perdu à Aguiléra (21-19) avant d'enchaîner à Agen, marquant à cette occasion son premier essai de la saison malgré la défaite concédée contre son ancienne équipe (37-18), sera donc privé, si cette information est confirmée, des deux derniers rendez-vous de l'année de l'Aviron Bayonnais, vendredi contre Castres et le 31 décembre à Toulouse, et ne sera donc requalifié que fin janvier pour la 16e journée de Top 14 et un déplacement à Toulon. Trop pour espérer une hypothétique sélection en équipe de France. Mais l'intéressé, qui a vécu le plus dur en étant privé de Coupe du monde, une double peine qui lui a certainement valu la clémence de l'AFLD, se consolera vite quand il retrouvera les terrains, plaisir dont il aurait pu être privé, dans le pire des cas, pendant deux ans...