Hülkenberg, ça ne paye pas

  • A
  • A
Hülkenberg, ça ne paye pas
Partagez sur :

A quelques jours désormais des premiers essais officiels de Valence, Nico Hülkenberg reste sans volant pour la saison à venir. Non confirmé chez Williams, le jeune et prometteur pilote allemand aurait selon son agent refusé une offre de l'écurie Virgin, et devra probablement se contenter d'un rôle de doublure en 2011. Pas question en tout cas de payer pour rouler...

A quelques jours désormais des premiers essais officiels de Valence, Nico Hülkenberg reste sans volant pour la saison à venir. Non confirmé chez Williams, le jeune et prometteur pilote allemand aurait selon son agent refusé une offre de l'écurie Virgin, et devra probablement se contenter d'un rôle de doublure en 2011. Pas question en tout cas de payer pour rouler... Le 14 mars 2010, le petit monde de la F1 découvrait les traits juvéniles de Nico Hülkenberg à Bahreïn. Alors lancé dans le grand bain par l'écurie Williams, le jeune allemand ne tardait pas à s'illustrer, terminant dans les points à sept reprises et signant notamment de belles 6e et 7e places en Hongrie et en Italie. Une première saison dans l'élite encourageante, donc, parachevée par un retentissant coup d'éclat: une pole position décrochée à la surprise générale au Brésil, alors que Lewis Hamilton et Fernando Alonso seuls s'étaient jusqu'alors révélés capables de contester l'hégémonie des Red Bull dans cet exercice. Pourtant, en dépit de ces belles dispositions affichées, Nico Hülkenberg n'a pas pu rempiler au côté de Rubens Barrichello pour 2011. Chassé par le Vénézuélien Pastor Maldonado et ses sponsors, l'ancien champion de Formule 3 et de GP2 reste à ce jour en quête d'un volant, quitte à se contenter d'un rôle de troisième pilote. "Nous avons songé à prendre une année sabbatique mais dans le monde d'aujourd'hui, vous êtes trop vite oublié, explique son agent Willi Weber dans les pages d'Auto Motor und Sport. Je pense qu'il vaut mieux que Nico reste présent en F1, au sein d'un bon team dans lequel il pourra rouler au moins le vendredi." "Je refuse de payer pour un volant" Un temps pressenti chez Mercedes dans cette fonction de troisième homme, l'intéressé n'a finalement pas été retenu par le géant de Stuttgart, soucieux d'épargner à ses titulaires, et à Michael Schumacher en particulier, cette éventuelle concurrence. Une rivalité germano-germanique qui selon Willi Weber a également refroidi son poulain, approché par Virgin durant l'intersaison. "Virgin nous a fait une offre mais vu qu'ils ont déjà un autre pilote allemand avec Timo Glock, lequel était déjà chez eux l'année dernière, le risque était trop grand." Et l'ancien manager du Baron rouge de livrer le fond de sa pensée: "Pour quelqu'un comme Nico, qui a déjà une saison derrière lui, il y a de toute façon peu à apprendre dans une petite équipe." En 2011, de fait, Nico Hülkenberg devrait ronger son frein dans une écurie moyenne: Force India en l'occurrence, en couverture d'Adrian Sutil et Paul Di Resta. "Tant qu'il n'y a pas d'annonce officielle, je ne peux rien dire", souffle Willi Weber, se gardant bien de démentir ce qui est à ce jour plus qu'une rumeur de paddock. Pas question en tout cas de céder à la facilité, en achetant ni plus ni moins un baquet. "La F1 doit être prudente et ne pas créer deux catégories, avec 14 pilotes réels et 10 qui sont là parce qu'ils apportent de l'argent, prévient l'agent bavarois. Je refuse de payer pour un volant ! Si vous le faites une fois, ensuite c'est un engrenage, vous devez toujours payer davantage et cela colle à votre image. Moi, je préfère vendre de la performance. Nico est trop bon pour acheter sa place en F1 !"