HRT ne perd pas espoir

  • A
  • A
HRT ne perd pas espoir
Partagez sur :

Toujours placé en fond de grille, l'équipe espagnole HRT escompte bien progresser dans la hiérarchie d'ici la fin de saison mais surtout à partir de l'an prochain. L'arrivée de nouveaux investisseurs permet à l'équipe espagnole de croire à un rebond prochain alors que l'ancien bras droit d'Adrian Newey, Geoff Willis, s'active sur la monoplace prévue pour 2012.

Toujours placé en fond de grille, l'équipe espagnole HRT escompte bien progresser dans la hiérarchie d'ici la fin de saison mais surtout à partir de l'an prochain. L'arrivée de nouveaux investisseurs permet à l'équipe espagnole de croire à un rebond prochain alors que l'ancien bras droit d'Adrian Newey, Geoff Willis, s'active sur la monoplace prévue pour 2012. "Un projet à long terme", "Il faut du temps"... Le discours bien rôdé de HRT ne surprend plus grand monde. La F1 est, il est vrai, un monde impitoyable où progresser vers les sommets est un chemin de croix truffé d'embuches entre projets aérodynamiques ratés, évolutions délicates à mettre en place avec l'interdiction des essais privés, changement de règlement... Bref, un enfer pour tout nouvel arrivant en quête du moindre repère. Pour sa deuxième saison, HRT ne déroge pas à la règle. Au moins l'écurie espagnole s'épargne le jeu de chaises musicales constaté dans ses baquets l'an passé avec pas moins de quatre pilotes utilisés, Senna et Chandhock passant à tour de rôles leur volant à Yamamoto ou Klien dans le but évidemment de dépouiller un maximum de sponsor pour assurer sa propre survie. Cette saison, Liuzzi et Karthikeyan ont au moins le luxe d'avoir la sécurité de l'emploi. Les performances se font toutefois toujours attendre, l'écurie n'ayant toujours pas inscrit le moindre point. Hors de question toutefois de jeter l'éponge, le directeur Colin Kolles soulignant l'importance de l'arrivée de nouveaux investisseurs (via le fond d'investissement ibérique Thesan) censés donner un sérieux coup d'accélérateur à ses ambitions. "Je pense que nous sommes dans une bien meilleure position financière que beaucoup d'autres équipes dans le paddock, maintenant nous devons commencer à améliorer cette équipe à pleine puissance, aussi rapidement que possible." Liuzzi souhaite rester Sans renoncer à devancer Virgin ou Lotus, ses partenaires d'infortune, HRT se tourne donc déjà vers 2012. L'ancien employé de Red Bull Technology, Geoff Willis, connu également pour ses expériences chez Williams ou BAR a déjà pris à bras le corps le projet de la troisième HRT. "La voiture 2012 va déjà de l'avant et Geoff travaille très dur sur ce point, donc je suis vraiment impatient d'être au début de la saison prochaine. Mais nous ne pouvons pas oublier cette saison en cours, car nous avons encore un championnat à faire", confirme ainsi Collin Kolles au sujet de son directeur technique dans un entretien accordé à Autosport. Le Néerlandais n'est pas le seul à croiser les doigts, l'Italien Liuzzi attendant de pied ferme cette nouvelle monoplace. "Je vois que c'est un projet à long terme et je pense que les propriétaires me donnent leur plein appui et une confiance totale donc je serais heureux de continuer dans ce projet." Une manière surtout de tenter de garder un pied en F1. Réponse en 2012. En attendant, les silhouettes blanches de HRT devraient continuer à squatter les fonds de grille...