Houston à qui gagne perd

  • A
  • A
Houston à qui gagne perd
Partagez sur :

Chaque semaine, retrouvez les faits marquants qui ont rythmé le week-end en NFL. Tombeurs des Jaguars (20-13), les Texans ont prouvé qu'ils avaient du répondant malgré la perte de leur quarterback remplaçant Matt Leinart, qui a rejoint Matt Schaub à l'infirmerie. Pour les Giants, surclassés par les Saints (24-49), les playoffs sont encore loin...

Chaque semaine, retrouvez les faits marquants qui ont rythmé le week-end en NFL. Tombeurs des Jaguars (20-13), les Texans ont prouvé qu'ils avaient du répondant malgré la perte de leur quarterback remplaçant Matt Leinart, qui a rejoint Matt Schaub à l'infirmerie. Pour les Giants, surclassés par les Saints (24-49), les playoffs sont encore loin... LE TOP : Houston Texans Battre les Jaguars n'est pas un exploit en soi. Mais pour les Texans, ça y ressemble quand même fortement. Car Houston, qui a signé dimanche à Jacksonville sa cinquième victoire consécutive (20-13), enchaîne les coups durs. Après le quarterback titulaire Matt Schaub, forfait jusqu'à la fin de l'exercice 2011-12, c'est son remplaçant Matt Leinart qui a rejoint l'infirmerie avec une blessure à l'épaule. Et lui aussi devrait y rester plusieurs semaines. "Il y a de grandes chances que je ne revienne pas cette saison", a-t-il d'ailleurs déclaré. C'est sans eux, mais avec leur receveur Andre Johnson, de retour après six semaines d'absence, que les hommes de Gary Kubiak vont tenter de conserver la tête de la division AFC South afin de disputer les premiers playoffs de leur histoire. LE FLOP : New York Giants Un déplacement à New Orleans n'est jamais simple à négocier, surtout lorsque Drew Brees est en feu. Les Giants l'ont appris à leurs dépens, lundi soir lors du dernier match de la douzième journée de la saison régulière en NFL. Face au quarterback des Saints (24/38, 363 yards, 5 TD), la défense de New York a pris l'eau (24-49) et les efforts d'Eli Manning pour corriger le tir n'y ont rien changé. Le problème pour la franchise de Big Apple, c'est que cette troisième défaite de rang l'éloigne de la première place de la division NFC East, propriété des Dallas Cowboys, vainqueurs des Miami Dolphins (20-19). Pas vraiment l'idéal pour les hommes de Tom Coughlin, qui affrontent dans quelques jours les invincibles Green Bay Packers, qui ont battu les Detroit Lions (27-15). LE JOUEUR : Tom Brady (New England Patriots) Auteurs d'une saison très moyenne vu leur effectif, les Eagles passaient un véritable test face aux Patriots, et ils l'ont manqué (20-38). La faute à un homme: Tom Brady. Le quarterback de New England a dynamité la défense des Philadelphia avec ses 361 yards, à 24/34, et trois passes de touchdown pour Wes Welker, servi deux fois dans l'en-but adverse, et Rob Gronkowski. "C'était plus équilibré en attaque, a-t-il commenté, en référence aux deux TD inscrits au sol par BenJarvus Green-Ellis. C'est ce dont on a besoin. Il faut qu'on coure, qu'on lance. On a bien joué en impliquant tout le monde au maximum." Ce troisième succès d'affilée permet aux Pats de faire le trou en tête de l'AFC East. LA STAT : 190 (Tennessee Titans) Même s'il n'a inscrit aucun touchdown et qu'il a concédé un fumble lors de la victoire des Titans face aux Tampa Bay Buccaneers (23-17), Chris Johnson a réussi un match énorme. Le running-back vedette de Tennessee a gagné 190 yards à la course (23 tentatives), son record de la saison. Une performance qu'il n'avait plus accomplie depuis le 1er novembre 2008. "Nous avons juste très bien appliqué nos actions, a-t-il réagi après la rencontre. Tout le monde a bien fait son boulot, j'ai bien lu les écrans qu'on m'a faits et (mes partenaires) ont réussi de bons blocs." Deuxièmes de l'AFC South derrière les Houston Texans (voir plus haut) avec six victoires contre cinq défaites, les troupes de Mike Munchak peuvent toujours rêver des playoffs.