Hopkins, une épaule pour pleurer

  • A
  • A
Hopkins, une épaule pour pleurer
Partagez sur :

Bernard Hopkins a perdu samedi ses titres WBC et Ring Magazine face à Chad Dawson au Staples Center de Los Angeles. Problème, la victoire souffre de contestations alors que le challenger a projeté le vétéran américain au sol, le blessant sérieusement à l'épaule, avant d'être déclaré vainqueur par KO technique dans la confusion la plus totale.

Bernard Hopkins a perdu samedi ses titres WBC et Ring Magazine face à Chad Dawson au Staples Center de Los Angeles. Problème, la victoire souffre de contestations alors que le challenger a projeté le vétéran américain au sol, le blessant sérieusement à l'épaule, avant d'être déclaré vainqueur par KO technique dans la confusion la plus totale. Les aficionados de noble art sont loin d'en avoir eu pour leur argent. Surtout ceux qui ont dû débourser des centaines de dollars pour s'offrir le droit d'assister au championnat du monde WBC des mi-lourds entre Bernard Hopkins, tenant du titre du haut de ses 46 ans, et son challenger, Chad Dawson, de 17 ans son cadet, samedi au Staples Center de Los Angeles. L'antre habituel des Lakers ne s'est pas mué en arène d'un combat d'anthologie. Loin s'en faut puisque cet affrontement a connu un dénouement pour le moins inattendu après que l'arbitre déclare Dawson vainqueur par KO technique. Une décision contestable alors qu'à douze secondes du terme de la deuxième reprise, Dawson projette son adversaire au sol pour ce qui sera le dernier échange physique entre les deux hommes. "B-Hop" ne fait pas grand-chose pour empêcher sa chute sur ce qui s'apparente à un plaquage et s'en va heurter le sol. Non sans conséquence car malgré la volonté affichée d'Hopkins de reprendre le combat, celui-ci est arrêté et des examens médiaux révéleront une dislocation à la jointure de la clavicule et de l'omoplate gauche. Une issue inconnue ? Et alors que le clan Hopkins s'attend à avoir match gagné sur disqualification suite à l'incident, l'arbitre Russel Mora désigne Dawson vainqueur par KO technique. "C'est incroyable comme décision. Ce n'est pas de l'Ultimate Fighting, il y aurait dû y avoir no-contest, il m'a balancé par terre", regrettera sur HBO Hopkins. L'arbitre, lui, a justifié sa décision sur la même chaîne américaine: "Il n'y a pas eu de faute. C'est un knock-out technique. Hopkins ne pouvait pas continuer en raison de cette lésion, pas à cause d'une faute." Toujours est-il que l'issue de ce combat reste incertaine. L'officiel de la Commission Athlétique de l'État de Californie, George Dod, a tout simplement laissé entendre que le résultat pourrait être modifié à l'avenir: "L'arbitre a dit qu'il n'y a eu aucune faute. Hopkins n'a pas pu poursuivre, donc pour le moment c'est un KO. Pour le moment, c'est ça le résultat". La boxe ou un art à la noblesse toute relative ce week-end dans la cité des anges...