Honda, ça promet !

  • A
  • A
Honda, ça promet !
Partagez sur :

A six semaines désormais du premier Grand Prix de la saison, à Losail, les pilotes MotoGP étaient de sortie ces trois derniers jours à Sepang, afin de se familiariser avec leur nouvelle monture. Résultat des opérations: Honda et son trio magique composé de Stoner, Pedrosa et Dovizioso semblent bien armés. Yamaha et son champion du monde Jorge Lorenzo ne sont pas en reste. En revanche, Ducati et son Docteur ont du pain sur la planche.

A six semaines désormais du premier Grand Prix de la saison, à Losail, les pilotes MotoGP étaient de sortie ces trois derniers jours à Sepang, afin de se familiariser avec leur nouvelle monture. Résultat des opérations: Honda et son trio magique composé de Stoner, Pedrosa et Dovizioso semblent bien armés. Yamaha et son champion du monde Jorge Lorenzo ne sont pas en reste. En revanche, Ducati et son Docteur ont du pain sur la planche. L'union fait la force... un adage qui pourrait devenir la devise du team Honda cette saison en MotoGP. De mardi à jeudi cette semaine, Sepang accueillait les tout premiers essais officiels de l'année 2011, et le constructeur nippon a répondu présent au-delà de ses propres espérances. Avec son "doyen" Dani Pedrosa, son espoir confirmé Andrea Dovizioso et son nouveau poulain Casey Stoner, le collectif hispano-japonais a affolé les compteurs, soutenu dans son entreprise par sa structure satellite Gresini, joliment représentée par un Marco Simoncelli auteur du meilleur chrono absolu, en 2'00"757, à deux dixièmes seulement du record du circuit signé en 2009 par Valentino Rossi. "Je suis satisfait du travail que le HRC, moi-même et l'équipe avons réalisé sur ces trois journées d'essais. Nous partons sur une très bonne base. Toutes les Honda sont très compétitives, avec beaucoup de bons pilotes", confirme Andrea Dovizioso sur le site officiel du MotoGP, tout à sa joie d'avoir battu son record personnel sur la piste malaisienne. Un enthousiasme partagé par le petit nouveau de la bande, un Casey Stoner qui chaque année avait pris l'habitude de batailler avec sa Ducati pour la dompter: "Je suis très content de tout ce que nous avons trouvé durant ce test, c'est même un peu plus que ce que j'espérais. Je suis satisfait du package global, pouvoir nous concentrer sur une aussi bonne base a été très important pour nous." A l'issue de ces trois jours de tests intensifs, la palme de la satisfaction revient cependant à Dani Pedrosa, sans conteste le plus agréablement surpris des trois pilotes officiels Honda: "La meilleure nouvelle que je pouvais attendre, c'était au niveau de ma récupération, souffle le Catalan, opéré de l'épaule gauche en octobre dernier. Or, mes crampes ont disparu et je ne manque pas autant de puissance que je le craignais. Et l'ancien double champion du monde 250cc de conclure: "En ce qui concerne la moto, je suis aussi très satisfait. Pour moi l'important réside dans les progrès que nous avons réalisés au niveau de la stabilité au freinage, ce qui était l'un des aspects que nous voulions améliorer." Il faudra donc compter avec la RC212V en 2011. Mais pas seulement... Lorenzo à son aise sur Yamaha Au sortir de ces premiers essais de Sepang, on ne boude pas son plaisir non plus du côté de Yamaha. Crédité du quatrième temps global cette semaine en Malaisie, Jorge Lorenzo a trouvé sa nouvelle machine à son goût. "Je suis très content de ces trois journées, ça a été l'un de mes meilleurs tests hivernaux ! D'habitude, nous avons quelques problèmes à régler avant de trouver un bon feeling et là, la moto a bien réagi même s'il y a encore quelques points que nous devons améliorer. Je pense que le prochain test nous permettra de continuer à progresser", dixit le champion du monde en titre, avant de rendre hommage à son nouvel équipier: "Ben (Spies, ndlr) fait du très bon travail, j'ai parlé avec lui hier et nous avons discuté de beaucoup de choses au niveau de la moto, c'est un bon partenaire !" Le successeur de Valentino Rossi, cinquième jeudi à un peu plus de deux dixièmes du temps de référence, n'aura donc pas tardé à trouver ses marques au sein de la structure aux diapasons: "Je suis content d'avoir roulé aux côtés de Jorge, nous avons tous les deux travaillé dur pour collecter de nombreuses informations dont le team va pouvoir se servir, estime-t-il. Nos temps au tour ont été très réguliers sur les deuxième et troisième jours et j'en suis très content, c'est une preuve de la régularité de la moto." Une constance que regrette peut-être le Docteur, moins enthousiaste - bien qu'optimiste - après trois jours de roulage au guidon de son nouveau bolide. Une Desmosedici "difficile à cerner" "Nous n'avons pas besoin de changer le caractère de la Desmosedici, nous devons profiter un maximum de ses meilleures caractéristiques - sa stabilité et son moteur - et progresser dans les autres domaines, notamment son comportement dans les virages pour qu'elle tourne plus facilement, souligne le nonuple champion du monde, encore diminué par une épaule convalescente. Aujourd'hui nous sommes à une seconde des leaders et cet après-midi, sur pneus course, nous étions à sept ou huit dixièmes. J'ai besoin de faire plus de kilomètres afin de mieux comprendre la GP11 et il me faudra peut-être changer de style mais je me sens déjà beaucoup plus à l'aise sur cette Ducati." Placé entre la 10e et la 15e position durant ces tests officiels, à hauteur des Desmosedici d'usine, Randy de Puniet, passé chez Pramac Racing durant l'intersaison, confirme que la GP11 n'est pas simple à appréhender. "Les freinages sont difficiles et j'ai aussi du mal à tourner, confesse de Français. J'aurais aimé progresser plus vite mais c'est comme ça, la moto est difficile à cerner." Gageons que les pilotes Ducati sauront réduire l'écart qui les sépare les Yamaha et Honda sur cette même piste de Sepang, du 22 au 24 février prochain.