Hoarau: "Sûrs de notre force"

  • A
  • A
Hoarau: "Sûrs de notre force"
Partagez sur :

Troisième de Ligue 1 avant cette 15e journée, le PSG se déplace à Gerland dimanche pour y défier l'Olympique Lyonnais. Pour Guillaume Hoarau, cette belle affiche doit permettre à son équipe d'affirmer ses ambitions au grand jour. Satisfait de la sérénité qui règne actuellement au sein du club parisien, le Réunionnais se méfie toutefois de la possible réaction d'orgueil des Gones.

Troisième de Ligue 1 avant cette 15e journée, le PSG se déplace à Gerland dimanche pour y défier l'Olympique Lyonnais. Pour Guillaume Hoarau, cette belle affiche doit permettre à son équipe d'affirmer ses ambitions au grand jour. Satisfait de la sérénité qui règne actuellement au sein du club parisien, le Réunionnais se méfie toutefois de la possible réaction d'orgueil des Gones. Comment s'est passé cette semaine. Avez-vous eu un oeil sur Schalke-Lyon (0-3) en Ligue des champions et qu'en avez-vous pensé ? Ça a d'abord été une semaine où l'on a pu travailler. Ça fait plusieurs mois que les matches s'enchaînent et là, pour une fois, on a pu prendre le temps pour rectifier deux, trois choses. Il y a eu aussi les soirées Ligue des champions. Evidemment, on a pris le temps de regarder. Sur ce match de Lyon, il y a des enseignements à tirer. L'adversaire a bien joué le coup, mais ce sera un autre contexte. On a un point d'avance sur eux. Ils vont vouloir redresser la barre en championnat, alors que nous on veut poursuivre sur notre lancée. Ça va être un match engagé. Est-ce un avantage ou un inconvénient de rencontrer une équipe de Lyon blessée ? J'ai une anecdote avec Stéphane Sessegnon qui dit souvent: « Même quand le Lion est blessé, il ne faut pas l'appeler le chat » (rires). Quand on joue la Coupe d'Europe, on sait que les victoires en appellent d'autres. Pour la confiance, c'est mieux. Ils sont aussi diminués avec la blessure de Yoann (Gourcuff). Ils se posent donc deux, trois questions, mais je sais qu'ils vont répondre présent. Tant mieux pour nous si on les croit affaibli, mais nous on va aller là-bas pour faire un bon résultat. Leur état de forme, ça n'est pas notre problème. Est-ce un test grandeur nature pour le PSG ? Tous les week-ends, les matches peuvent faire office de tests, car on est attendu. Nous sommes une équipe qui monte en puissance, on nous prête plus d'attention. Jouer à Lyon, ça a toujours été une affiche et cette saison encore plus. On a envie de ce genre de matches. On dit souvent qu'à Paris, c'est difficile de se motiver lorsque l'on joue contre des équipes de seconde zone, ce n'est pas le cas. Tout le monde est motivé pour jouer contre nous. Pour ce genre de matches, la motivation est naturelle. On a envie d'aller là-bas pour continuer à montrer notre force. On va là-bas pour ramener des points. "On a envie d'être sur ce podium à la fin de la saison" Vous avez aussi dû tirer des enseignements de votre match de Coupe de la Ligue, remporté 2-1 à Gerland fin octobre ? Cette équipe, on la connaît maintenant. Avec les vidéos, on peut travailler dans le détail. On connaît leurs points forts, leurs points faibles. Pareil pour eux. Ça va être une grosse opposition avec de bons joueurs. J'espère que ça va être une belle fête dimanche. Psychologiquement, cette victoire est-elle un plus ? Au moins, ils savent que cette année, il faut compter sur nous. C'est toujours bien de rester sur une victoire. Mais dimanche, c'est le championnat. On a un point d'avance sur eux et, jusqu'à la trêve, on veut rester là où on est. On a l'impression que c'est la première fois que vous arrivez à Gerland aussi bien armé. Avez-vous la même sensation ?