Hoarau: "On n'a pas été efficace"

  • A
  • A
Hoarau: "On n'a pas été efficace"
Partagez sur :

Difficile pour les Parisiens de ne pas être déçus après l'élimination de la Ligue Europa face à Benfica, suite au match nul lors de la manche retour au Parc des princes (1-1), lors du huitième de finale retour. Mais Apoula Edel, Guillaume Hoarau, Christophe Jallet et Clément Chantôme pensent déjà à Marseille, tandis que Nenê voulait retenir l'état d'esprit.

Difficile pour les Parisiens de ne pas être déçus après l'élimination de la Ligue Europa face à Benfica, suite au match nul lors de la manche retour au Parc des princes (1-1), lors du huitième de finale retour. Mais Apoula Edel, Guillaume Hoarau, Christophe Jallet et Clément Chantôme pensent déjà à Marseille, tandis que Nenê voulait retenir l'état d'esprit. Guillaume Hoarau Ce soir, on doit passer ou au moins aller en prolongation, on a les occasions pour. On n'a pas été efficace. On est déçu, on voulait vraiment faire le travail chez nous. On a un gros match qui nous attend dimanche, il faut rester concentré. L'état d'esprit ? Il y a beaucoup de "ménagères" (sic) dans le milieu du foot, on a dit que c'était la fin du monde alors que des embrouilles sur le terrain, il y en a tout le temps. Je suis passé à autre chose, je ne comprends pas pourquoi on a fait une montagne de tout ça... On s'est dit ce qu'on avait à se dire, je me suis un peu emporté mais c'était vraiment dans l'optique que l'équipe progresse. On se voit tous les matins, on se parle tout le temps et sur le terrain, on s'embrouille, c'est normal. C'est comme dans toutes les familles, dans toutes les équipes, sinon il y aurait un problème. C'est vrai qu'il y a un peu de pression, un peu de tension. Il faut retranscrire ça sur le terrain en grinta, en positif. Malheureusement, on laisse une compétition. Apoula Edel On n'y arrive pas, je ne sais pas pourquoi. Il faut vite penser à Marseille. Je ne suis pas inquiet, j'ai confiance en ce groupe et je sais qu'il va se passer quelque chose dimanche. Ça arrive, il y a toujours des périodes comme ça. Dans le vestiaire, on s'est dit qu'il fallait continuer. C'est comme contre Montpellier, il y a toujours de la place. Il nous a manqué de la chance, juste ce petit truc-là, et l'efficacité en fait partie comme sur l'action de Hoarau. Ça aurait pu passer, mais ce n'est pas passé, c'est dommage pour nous. On était énervé à la fin du match. Je ne sais pas si cette élimination est une bonne chose pour la fin de saison, on voulait jouer toutes les compétitions à fond. On espère aller le plus loin possible en championnat et en Coupe de France. Il faut se remettre au boulot, avant Marseille dimanche. A la fin du match, l'ambiance était bonne, j'ai senti que les gars voulaient tout faire pour se qualifier ce soir. Le moral était un peu en berne ces derniers temps mais ça commence à aller mieux. Sur le but, Gaitan fait semblant de centrer et j'anticipe. C'est dommage pour nous et pour moi. Christophe Jallet Les deux matches se ressemblent un peu. On a des occasions, on a du mal à scorer, et au final c'est nous qui sortons. On a perdu un seul match dans cette compétition, celui qui nous fait défaut ce soir pour passer au tour suivant. C'est frustrant, rageant, mais c'est comme ça. Il faut continuer, on peut se dire qu'on a rivalisé plus que largement avec eux. On avait aussi notre place. Rater des occasions, c'est le lot de toutes les équipes. C'est vrai qu'avec un peu plus de réussite, on aurait pu accrocher la prolongation voire mieux. Il faut continuer à jouer comme ça. On se les crée, les occasions, c'est déjà ça. A nous de travailler pour essayer d'en convertir un maximum. Tout le monde était là, présent, avec l'envie de gagner. Même à 0-1, on ne s'est pas démobilisé, on a continué d'aller de l'avant pour essayer d'accrocher la qualification. Ce n'est pas passé loin. Il y a une grosse échéance qui arrive dimanche, ce n'est pas plus mal, on va pouvoir se concentrer là-dessus. Ce n'est pas le meilleur début de semaine. Même sans avoir perdu, on se fait éliminer d'une compétition et on a lâché deux points contre Montpellier. Inquiet ? Non, pourquoi ? On n'est pas décroché en championnat, on est dans le top 5, qualifiés pour les demi-finales de la Coupe de France. Il faut essayer de voir le bon côté des choses et arrêter de voir toujours le négatif. A Marseille, il faudra la même volonté que ce soir et un gros collectif pour ramener un gros résultat. On l'a fait à l'aller, pourquoi pas au retour ? On n'est pas au mieux sur le plan comptable, à nous de remettre le bleu de chauffe et d'aller en conquérants à Marseille. Nenê On est frustré. C'est vraiment dommage, on a fait un très gros match contre une belle équipe. A ce niveau-là, ça ne pardonne pas de manquer autant d'occasions. Il nous a manqué de l'efficacité, que le ballon rentre. Si on marque, on gagne, on a eu les occasions pour se qualifier. On était très soudé, on a tous fait le boulot. Clément Chantôme Dimanche ce sera un tout autre match, on sera motivé, il n'y a pas d'inquiétude à avoir. C'est sur, on aura une obligation de résultat. On espère un grand match, et que le meilleur gagne.