Hmam: "J'espère revenir en avril"

  • A
  • A
Hmam: "J'espère revenir en avril"
Partagez sur :

Opéré de son épaule droite le 20 mai dernier, Wissem Hmam vit depuis au rythme des examens et de la rééducation. Le Tunisien, l'un des meilleurs artilleurs du championnat de France avant sa blessure, reprend peu à peu le contact avec le groupe montpelliérain et espère, si tout va bien, pouvoir "donner un coup de main en défense" à partir de début avril. En attendant, l'arrière gauche observe les matches du MAHB et, à l'heure de la réception de Presov en Ligue des Champions, se montre très optimiste pour la suite.

Opéré de son épaule droite le 20 mai dernier, Wissem Hmam vit depuis au rythme des examens et de la rééducation. Le Tunisien, l'un des meilleurs artilleurs du championnat de France avant sa blessure, reprend peu à peu le contact avec le groupe montpelliérain et espère, si tout va bien, pouvoir "donner un coup de main en défense" à partir de début avril. En attendant, l'arrière gauche observe les matches du MAHB et, à l'heure de la réception de Presov en Ligue des Champions, se montre très optimiste pour la suite. Wissem, pour commencer, comment va votre épaule ? Pour le moment l'évolution est positive. J'ai vu le chirurgien mardi et il est satisfait de l'état de mon épaule. Avant j'étais tout seul à l'entraînement et là je recommence à prendre part aux séances physiques avec le groupe. Même un peu de handball sur certains ateliers spécifiques. Je retouche un peu le ballon et ça fait plaisir. Je suis dans une phase de réadaptation. Comment vivez-vous ces moments difficiles ? C'est dur mentalement. J'ai été opéré en mai et au bout du cinquième, sixième mois, c'est devenu long. Voir tous les matches de l'équipe depuis les tribunes c'est difficile. C'est une période délicate à gérer. Maintenant j'ai l'espoir de revenir assez vite. J'ai envie de retrouver le ballon et de ressentir le stress de la compétition. Ça me manque. Avez-vous une idée de la date à laquelle vous pourrez reprendre avec l'équipe première ? L'objectif c'est de revenir début avril pour donner un coup de main à l'équipe en défense. Mais il faut que mon épaule réagisse bien à la charge de travail. Je commence actuellement à lâcher un peu mon épaule sur des passes ou des dribbles. Donc d'ici un gros mois si tout va bien. "On a tous les atouts pour appartenir aux quatre meilleures équipes d'Europe" Qu'avez-vous pensé de la victoire de l'équipe à Hambourg le week-end dernier ? Ça a été une grande performance. Ce n'est pas souvent qu'un club vienne gagner en Allemagne. C'est bon pour le moral. C'est également une excellente opération sur le plan mathématique. On se trouve désormais en bonne position pour terminer premier du groupe. C'est ce qu'on vise clairement parce que ça nous ouvrirait les portes des quarts voire des demi-finales. A Hambourg l'essentiel était de gagner. On a bien joué, surtout au début, puis on réussi à gérer sur la fin pour garder notre avance. C'est ce qui comptait. Avez-vous l'impression que Montpellier est en train de franchir un nouveau palier cette saison ? Oui. Avec nos quatre champions du monde les regards ont encore changé. On possède aussi des champions d'Afrique (Issam Tej et lui, ndlr) dans le groupe. Il y a à Montpellier de grands joueurs titrés sur la scène internationale. On a une grande confiance en nos moyens. Ça donne la force d'aller le plus loin possible. Évolue-t-il aujourd'hui au même niveau que les meilleurs clubs espagnols et allemands ? Je dirais que c'est le cas déjà depuis l'année dernière. Si nous n'avions pas eu autant de blessures en fin de saison nous serions allés au Final Four de cette Ligue des Champions. Si tout va bien, je pense que l'on peut aller à Cologne cette fois-ci. On a tous les atouts pour appartenir aux quatre meilleures équipes d'Europe. La réception de Presov ce dimanche ne doit pas être de nature à trop vous effrayer... Au contraire, il faut toujours se méfier, surtout qu'il y a souvent des grosses surprises lors des dernières journées de cette phase de poules. On n'a pas battu Hambourg chez lui pour faire une bêtise chez nous une semaine plus tard. Ce serait vraiment dommage. Il faut prendre cette rencontre très au sérieux pour continuer ce bon parcours.