Hivert: "Je n'ai pas de regret"

  • A
  • A
Hivert: "Je n'ai pas de regret"
Partagez sur :

Jonathan Hivert a réussi à prendre la bonne échappée, ce mercredi lors de la 17 étape du Tour de France disputée entre Gap et Pinerolo. Encore dans le coup dans la dernière ascension, le coureur de Saur-Sojasun n'a cependant pas réussi à tenir le rythme dans la descente vers Pinerolo, un manque de lucidité qui lui a valu une chute et quelques grosses frayeurs. Il aura tout de même réussi une belle étape.

Jonathan Hivert a réussi à prendre la bonne échappée, ce mercredi lors de la 17 étape du Tour de France disputée entre Gap et Pinerolo. Encore dans le coup dans la dernière ascension, le coureur de Saur-Sojasun n'a cependant pas réussi à tenir le rythme dans la descente vers Pinerolo, un manque de lucidité qui lui a valu une chute et quelques grosses frayeurs. Il aura tout de même réussi une belle étape. "C'était une descente très piégeuse, je ne la connaissais pas. Je savais qu'elle était sinueuse, on me l'avait dit mais quand on ne connaît pas, on ne connaît pas. J'étais à fond, donc moins lucide avec moins de réflexes, du coup j'ai commis des erreurs de trajectoire, la route n'était pas assez large ! (rires) Je me suis fait un peu peur, j'ai failli prendre un arbre et un mur, je l'ai évité, c'est déjà bien. Je me doutais qu'en faisant la descente comme ça, il allait peut-être m'arriver des problèmes et ça a été le cas. J'ai essayé de garder le contrôle dans le bas Il fallait être un artiste et prendre des risques car le premier descendait vite. A un moment, j'ai vu que je ne passais pas donc je suis allé dans une petite cour. Mais c'était ça ou la barrière, j'ai choisi la cour... Sur une route mouillée, ça aurait été pire, il faut s'estimer heureux de ne pas être à l'hôpital ! Boasson Hagen ? Oui, je savais qu'il était fort, il fallait que je ne bascule vraiment pas loin, j'ai un peu buté sur le haut mais je ne suis pas loin, après, je pense qu'il gagne avec 30 secondes d'avance, il marche fort en ce moment, je n'ai pas de regret. L'échappée ? Il ne fallait surtout pas manquer cette échappée qui était quasiment sûre d'aller au bout. On est encore neuf Saur-Sojasun en course, donc on était encore huit à chasser l'échappée, c'est moi qui l'ait eue, peut-être que les autres auraient fait mieux que moi à l'arrivée."