Hirvonen saute sur l'occasion

  • A
  • A
Hirvonen saute sur l'occasion
Partagez sur :

Sevré de victoire depuis huit rallyes par Sébastien Loeb et Sébastien Ogier, Mikko Hirvonen a profité du faux-pas des deux pilotes Citroën en Australie pour renouer avec le succès. Vainqueur pour la troisième fois consécutive sur cette épreuve, le Finlandais a devancé son compatriote et coéquipier chez Ford, Jari-Matti Latvala, et s'est ainsi complètement relancé dans la course au championnat du monde.

Sevré de victoire depuis huit rallyes par Sébastien Loeb et Sébastien Ogier, Mikko Hirvonen a profité du faux-pas des deux pilotes Citroën en Australie pour renouer avec le succès. Vainqueur pour la troisième fois consécutive sur cette épreuve, le Finlandais a devancé son compatriote et coéquipier chez Ford, Jari-Matti Latvala, et s'est ainsi complètement relancé dans la course au championnat du monde. C'était peut-être sa dernière chance de revenir sur Sébastien Loeb et Sébastien Ogier. Privé de la plus haute marche du podium par les Citroën depuis huit rallyes et sa victoire en tout début de saison en Suède, Mikko Hirvonen n'a pas flanché ce week-end en Australie. Bien aidé vendredi par les sorties de route du septuple champion du monde et de son coéquipier, le Finlandais n'a pas flanché lors des deux jours suivants et s'est imposé avec 14 secondes d'avance sur Jari-Matti Latvala et 44 secondes sur Petter Solberg. Relégués à plus d'une demi-heure, Loeb et Ogier ont dû se contenter des dixième et onzième places. Seule satisfaction pour Loeb, il a marqué trois points supplémentaires dimanche en remportant la powerstage. Vainqueur de cinq des 26 spéciales de l'épreuve, le pilote Ford a reçu le soutien de Latvala. Leader avec treize secondes d'avance dans l'avant-dernière spéciale, ce dernier n'a pas hésité à ralentir pour laisser passer son coéquipier, conformément aux consignes de son écurie, et finir l'épreuve sur la deuxième marche à 14 secondes de son compatriote. "Bien sûr, j'aurais aimé remporter ce rallye, mais c'est un très bon résultat pour l'équipe", a confié Latvala sur le site du WRC. Loeb: "On n'est pas à l'abri" De son côté, Hirvonen, tout heureux de renouer avec le succès, n'a pas oublié de glisser un petit mot à son coéquipier: "C'est une sensation fantastique ! Un résultat très important pour l'équipe et pour mes chances en championnat ! Je dois dire un grand merci à mon équipe et à Jari-Matti d'avoir ralenti. Je suis de retour dans le jeu, mais nous devons travailler très dur maintenant pour améliorer notre rythme sur l'asphalte", a ainsi expliqué le Finlandais, remonté à la deuxième place du classement pilotes à quinze points de Sébastien Loeb, mais avec quatorze points d'avance sur Ogier, qui, en terminant onzième, n'a pas marqué le moindre point. A l'inverse, Sébastien Loeb a réussi à limiter la casse. Car, en plus du point venu récompenser sa dixième place, l'Alsacien a marqué trois autres points en remportant la power stage dimanche avec plus d'une minute d'avance sur Latvala et Petter Solberg, troisième du rallye. "Au bout du compte il y a quand même quatre points, tente-t-il de positiver. Ça a été un week-end plutôt long, pas forcément le meilleur qu'on ait vécu. Mais finalement, on sauve un petit peu les meubles en marquant quatre points, même si Hirvonen revient à quinze. On ne fait pas une bonne opération au classement constructeurs, parce qu'on est parti tous les deux à la faute. L'équipe a décidé de miser sur moi parce qu'on est en tête, j'ai pu prendre un point supplémentaire, c'est comme ça. Il y a deux rallye sur asphalte (rallye de France et Catalogne) qui se profilent et où on sera peut-être plus à l'aise. Mais ce week-end a montré qu'on n'est pas à l'abri d'une sortie de route ou d'un ennui mécanique. Il faut rester vigilant".