Hincapie balance Armstrong

  • A
  • A
Hincapie balance Armstrong
Partagez sur :

Directement accusé de dopage par Tyler Hamilton, jeudi, via la chaine de télévision CBS, Lance Armstrong serait aujourd'hui mis en cause par George Hincapie, l'un de ses plus fidèles amis. Selon le site internet du même média américain, l'ancien coéquipier du coureur texan serait passé aux aveux dans le cadre d'une enquête fédérale. L'intéressé dément.

Directement accusé de dopage par Tyler Hamilton, jeudi, via la chaine de télévision CBS, Lance Armstrong serait aujourd'hui mis en cause par George Hincapie, l'un de ses plus fidèles amis. Selon le site internet du même média américain, l'ancien coéquipier du coureur texan serait passé aux aveux dans le cadre d'une enquête fédérale. L'intéressé dément. Et les témoins à charge de se multiplier... Jeudi soir, dans le cadre de l'émission 60 minutes diffusée sur CBS, Tyler Hamilton brisait l'omerta sur les pratiques du team US Postal à l'époque où lance Armstrong enchainait les triomphes: "J'ai vu de l'EPO dans son réfrigérateur... Je l'ai vu s'en injecter plus d'une fois, comme nous l'avons tous fait. Comme je l'ai fait, de nombreuses fois." Un discours qu'aurait relayé George Hincapie à son tour, selon une information publiée vendredi soir sur le site internet de la chaine de télévision américaine suscitée. A en croire cbsnews.com, celui qui était surnommé "le lieutenant" de Lance Armstrong au sein du peloton ferait partie d'un groupe de trois anciens coéquipiers du Texan passés aux aveux. Des coureurs de renom qui auraient reconnu s'être dopés du temps de leur splendeur, y compris en compagnie du septuple vainqueur de la Grande Boucle. Ce, devant un grand jury basé à Los Angeles, dans le cadre d'une enquête fédérale sur le dopage dans le cyclisme. Des témoignages accablants pour Lance Armstrong. Vendredi, Floyd Landis, qui avait vidé son sac un an plus tôt, saluait les révélations de Tyler Hamilton, estimant que le coureur du Massachusetts avait "quasiment tout dit". George Hincapie, lui, n'a encore rien confirmé dans les médias. Au contraire. Actuellement sur les routes du Tour de Californie, le New-Yorkais nie les allégations qui lui sont prêtées: "Je ne sais pas où ils ont eu leurs informations. Ça me désole que l'on se focalise sur le passé du cyclisme et non sur son avenir", souffle-t-il. Toujours prompt à répliquer lorsqu'il est attaqué, Lance Armstrong n'a cette fois pas réagi...