Higuain, fier d'être Argentin

  • A
  • A
Higuain, fier d'être Argentin
Partagez sur :

FOOT - Gonzalo Higuain fêtera, samedi contre le Pérou, sa première cape avec l'Argentine. L'occasion de sauver toute une nation.

Un temps pressenti pour intégrer l'équipe de France, Gonzalo Higuain connaîtra sa première sélection en équipe d'Argentine, samedi, contre le Pérou. Le Franco-Argentin aura la lourde tâche de soulager tout un peuple. Samedi, quelques minutes après le match des Bleus à Guingamp contre les îles Féroé, Gonzalo Higuain ne sera plus éligible sous le maillot de l'équipe de France. Né en décembre 1987, à Brest, où son père footballeur évoluait sous les couleurs du club local, alors en première division, l'attaquant du Real Madrid, qui avait décliné en novembre 2006 la convocation de Raymond Domenech l'invitant à jouer contre la Grèce avant de fermer définitivement la porte aux Bleus en janvier 2007, touchera au but: jouer pour l'Argentine. "C'est un rêve ! Je le poursuis depuis que j'ai commencé à jouer en Argentine, chaque jour depuis que je suis là-bas. Je vais profiter au maximum de cette opportunité", confiait-il début octobre dans un entretien exclusif accordé au site officiel de la Fifa à l'heure de recevoir sa convocation pour les deux derniers matches de la seleccion, contre le Pérou et l'Uruguay, décisifs dans la course à la Coupe du monde 2010. Après plus de deux ans d'attente, le franco-argentin touche enfin une certaine reconnaissance que réclamaient les aficionados de l'Albeceleste. "C'est une fierté, c'est une façon de reconnaître que je fais les choses bien, apprécie-t-il aujourd'hui. Maintenant, je veux seulement répondre à ce soutien par des efforts et des buts."Préféré à PalermoL'intéressé devrait en avoir l'occasion. Pas toujours titularisé (quatre matches, dont deux en tant que remplaçant, lors des cinq premières journées de Liga, Ndlr) au Real Madrid, où il doit faire face à une rude concurrence en attaque entre Cristiano Ronaldo, Raul ou encore Benzema, Higuain est en effet pressenti pour être aligné d'entrée samedi contre le Pérou par Diego Maradona. Lequel devrait l'associer en pointe au côté de Lionel Messi, l'incontournable créateur de l'Argentine. "Au Real, je joue en pointe, mais je me sens plus à l'aise en soutien. Mais s'il me choisit en 9, ça ne me dérange pas", déclarait dernièrement l'ancien prodige de River Plate, qui ne boudera pas son plaisir d'être préféré à Martin Palermo, le chouchou de l'Argentine, de retour en sélection à 36 ans après bien des galères. L'ancien et le dernier arrivé, deux hommes et 14 ans d'écart, qui seront unis samedi au secours d'une sélection argentine en danger, cinquième du classement en Amérique du Sud et condamnée pour l'heure à en passer par les barrages pour décrocher son billet pour la Coupe du monde 2010. "Je suis sûr que l'Argentine va s'en sortir, avance Higuain. Elle va être à la Coupe du monde, je n'ai aucun doute là-dessus. J'ai suivi chacun de ses matches car c'est mon pays et je l'aime beaucoup. J'espère que tous ensemble, nous allons pouvoir aider l'équipe et décrocher la qualification pour l'Afrique du Sud." Le maintien de Diego Maradona à la tête de la sélection argentine est à ce prix. Et El Pibe de Oro serait certainement se souvenir d'un éventuel coup de main du franco-argentin.