Higuain a encore du chemin

  • A
  • A
Higuain a encore du chemin
@ Reuters
Partagez sur :

LIGA - Irrésistible en championnat, l'Argentin peine à confirmer au très haut niveau.

LIGA - Irrésistible en championnat, l'Argentin peine à confirmer au très haut niveau. Gonzalo Higuain est un cador... en Liga. Le buteur argentin, écarté en début de saison au profit de Karim Benzema, a lutté avec ses armes, travaillant comme un forcené au centre d'entraînement de Valdebebas pendant que ses petits camarades entamaient les premières joutes nationales, avant de saisir pleinement sa chance à partir du mois d'octobre. Un premier but face à Valladolid le 17 octobre dernier pour parachever un succès 4-2 avant de s'installer durablement à la pointe de l'attaque. Depuis le week-end dernier et un triplé face à... Valladolid, le natif de Brest compte 19 buts en 20 apparitions en Liga, dont 16 en tant que titulaire. Cela représente un but toutes les 74 minutes, soit le meilleur rendement du championnat d'Espagne devant Messi, qui a davantage marqué (22 buts) mais aussi plus joué (un but toutes les 88 minutes). Une statistique pour un buteur de haut vol qui a bien souvent ôté des épines du pied d'un Real Madrid d'abord lancé à la poursuite du FC Barcelone et qui l'a même désormais rejoint, passant devant à la différence de buts. Grand contre les petits Alors Higuain superstar ? Non. Car il lui manque encore d'appliquer le même rayonnement à la Ligue des champions et plus généralement aux rencontres qui comptent vraiment. Une analyse qui pourrait paraître dure, et même plus, s'il n'avait, par exemple, marqué en tout et pour tout deux buts en Ligue des champions, à chaque fois face au terrifiant FC Zurich. Cette saison, Higuain a disputé sept matches européens dont six en tant que titulaire, il en avait disputé 12 depuis son arrivée à Madrid et jamais réussi à marquer. Deux buts en 19 apparitions en Ligue des champions, c'est tout de suite moins attrayant. D'autant qu'il a eu des opportunités. Contre Lyon, il a touché du bois avec le but grand ouvert, il a peiné les deux fois contre Milan comme il n'avait pas su se montrer décisif la saison dernière face à la Juventus Turin (0-2, 1-2) en phase de poules ou contre Liverpool en huitièmes de finale (0-1, 0-4). La tendance est la même face au Barça, autre référence de très gros calibre. La saison dernière, les Madrilènes s'étaient inclinés 0-2 puis surtout 2-6 au Bernabeu. Cette fois, Higuain avait marqué dans un gros match sans que cela n'ait une réelle importance. Finalement, il n'y a bien qu'en mai 2008 qu'il avait su frapper pour un succès 4-1 du Real dans le Clasico. Les socios du Real Madrid pourront y voir un présage intéressant avant la réception du Barça, pour un match qui s'annonce primordial pour le titre le 11 avril prochain au Bernabeu. Avant de tenter de tordre le cou à cette rumeur qui fait de lui un joueur décisif dans les petits matches, Gonzalo Higuain aura toutes les cartes en mains pour poursuivre sa moisson de buts dès samedi face au Sporting Gijon.