Heulot: "Dans les Pyrénées, tout est différent"

  • A
  • A
Heulot: "Dans les Pyrénées, tout est différent"
Partagez sur :

Le Tour de France entre dans une nouvelle phase ce jeudi, avec une étape aux cols exigeants (Hourquette d'Ancizan et Tourmalet) et une arrivée finale à Luz-Ardiden pour entrer joyeusement dans les Pyrénées. L'occasion pour Stéphane Heulot, manager de la formation française de Saur-Sojasun, de s'exprimer à propos de ce moment charnière.

Le Tour de France entre dans une nouvelle phase ce jeudi, avec une étape aux cols exigeants (Hourquette d'Ancizan et Tourmalet) et une arrivée finale à Luz-Ardiden pour entrer joyeusement dans les Pyrénées. L'occasion pour Stéphane Heulot, manager de la formation française de Saur-Sojasun, de s'exprimer à propos de ce moment charnière. "Dans les Pyrénées, tout est différent. Il y a un climat beaucoup plus humide, on ne respire pas de la même façon, et on a tendance à dire que les cols pyrénéens sont plus raides et plus irréguliers que les cols alpestres. La montée vers Luz-Ardiden, ce n'est pas ce qui se fait de plus difficile, sachant qu'auparavant l'on aura emprunté deux beaux cols, dont celui du Tourmalet. Donc le Luz-Ardiden va être, en quelque sorte, le juge de paix de cette première grande journée de montagne. C'est une montée qui est plutôt raide au départ, dont le col est assez roulant, mais pas extrêmement pointu. Vendredi, le col d'Aubisque se situe quand même assez loin de l'arrivée, donc on peut concevoir que là encore, ce sera une étape ouverte aux grimpeurs qui pourront partir et maintenir un certain écart avant et ainsi se disputer la victoire. Tous vont donc beaucoup batailler pour prendre la bonne échappée. Pour Jérôme Coppel, les choses se remettent tout doucement. Il n'est pas encore très bien aujourd'hui, mais il devrait être prêt pour la première étape de montagne".