Henry et les Bleus, c'est fini !

  • A
  • A
Henry et les Bleus, c'est fini !
@ Reuters
Partagez sur :

EQUIPE DE FRANCE - Thierry Henry a annoncé jeudi sa décision de mettre un terme à sa carrière internationale.

EQUIPE DE FRANCE - Thierry Henry a annoncé jeudi sa décision de mettre un terme à sa carrière internationale. Le compteur restera donc bloqué à 123. Sans surprise, Thierry Henry a annoncé, jeudi, lors d'un entretien avec l'agence de presse américaine Associated Press, qu'il mettait un terme à sa carrière en équipe de France. "C'est la fin pour moi en équipe nationale", a confié le recordman de buts sous le maillot bleu avec 51 réalisations. Il laisse derrière lui un palmarès impressionnant, puisqu'à bientôt 33 ans, il aura remporté la Coupe du monde en 1998, l'Euro en 2000 et la Coupe des Confédérations en 2003. Il restera toutefois un goût amer sur sa fin de carrière, entaché par sa main face à l'Irlande, et une Coupe du monde en Afrique du Sud, catastrophique, terminée face à l'Afrique du Sud (1-2), la même nation contre laquelle il avait débuté sa carrière en bleu, le 11 octobre 1997. Il aura en effet traversé son dernier Mondial comme une ombre, destitué de son statut de capitaine et de titulaire, notamment après une saison difficile avec son club de Barcelone. Dans un entretien au Grand Journal, à la suite du fiasco sud-africain, il avait d'ailleurs lourdement laissé entendre que les Bleus se conjugueraient désormais au passé pour lui. "Ça a été un honneur et un plaisir à chaque fois de porter ce maillot frappé du coq. Et j'aurai toujours des frissons en entendant la Marseillaise", avait expliqué le joueur. Il était toutefois peu probable de voir le natif des Ulis convoqué dans le futur, Laurent Blanc, là aussi sur Canal +, ayant interprété son choix de partir aux Etats-Unis dans ce sens: "Il nous a donné une réponse, il a fait une carrière formidable mais je crois qu'il aspire à vivre le football d'une autre manière". Dans son entretien avec AP, Thierry explique qu'il a "toujours été à 100% avec les Bleus", et que sa décision avait été prise avant la Coupe du monde. "Je ne pouvais pas l'annoncer avant, car ce n'est pas le genre de choses à faire avant une Coupe du monde", explique l'ancien buteur d'Arsenal, qui revient sur sa carrière en Bleu, et notamment la Coupe du monde 2002, qui reste pour lui son pire souvenir."C'est ma pire expérience de joueur. Nous n'avons même pas marqué un but alors que nous régnions sur le monde". Pour le futur, l'ancien capitaine a confiance en Laurent Blanc pour repartir de l'avant. "On a toujours une bonne équipe. Les gars qui restent sont de bons footballeurs. Mais, comme vous le savez, une équipe ce n'est pas que des individualités. Je pense que Laurent Blanc saura faire le lien".