Henry condamné au banc ?

  • A
  • A
Henry condamné au banc ?
@ Reuters
Partagez sur :

EQUIPE DE FRANCE - L'attaquant français semble désormais assigné à un rôle de remplaçant.

EQUIPE DE FRANCE - L'attaquant français semble désormais assigné à un rôle de remplaçant.Encore indiscutable dans le onze titulaire de l'équipe de France il y a quelques mois, Thierry Henry semble désormais cantonné à un simple rôle de remplaçant. C'est en tous cas la tendance qui s'est dessinée lors des deux premiers matches préparatoires de la Coupe du monde. Face au Costa Rica (2-1), mercredi dernier, et contre la Tunisie (1-1), dimanche, le meilleur buteur de l'histoire des Bleus (51 réalisations) a chaque fois été relégué sur le banc au coup d'envoi* abandonnant son brassard de capitaine à Patrice Evra. Un nouveau statut qu'aurait accepté d'assumer l'ancien Gunner afin d'assurer sa place dans la sélection pour le Mondial.Selon la rédaction du Canal Football Club, Raymond Domenech aurait ainsi fait le déplacement, début mai, à Barcelone afin d'aviser le joueur du Barça de son futur rôle de joker. Une information démentie par le sélectionneur national qu'il l'a qualifiée de "ragot". Plus troublant encore et peut-être moins plausible, Le Parisien croit savoir que le technicien tricolore n'avait même pas prévu d'emmener Titi en Afrique du Sud avant de se laisser convaincre par l'attaquant français de l'intégrer dans les 23. De capitaine emblématique à remplaçant de luxe chez les Bleus, Thierry Henry, au coeur de la polémique pour sa main face à l'Irlande en qualifications pour le Mondial, paie là une année plus que morne sur le banc du FC Barcelone.Henry : "Le plus important c'est l'équipe"Surtout, l'ancien capitaine tricolore, et seul champion du monde 1998 parmi la sélection, ne semble plus faire partie des plans tactiques de Raymond Domenech. Le nouveau schéma en 4-3-3 adopté par le sélectionneur depuis le début de la campagne de préparation fait la part belle à Frank Ribéry qui retrouve avec un plaisir et une envie non dissimulés le côté gauche tandis que Nicolas Anelka s'est vu par deux fois attribuer la charge d'animer, avec peu de réussite, la pointe de l'attaque française au coup d'envoi des matches. Une schéma-type pour l'Afrique du Sud ? Thierry Henry est désormais disposé à accepter de jouer les doublures.[Avant le match contre la Tunisie], "j'ai eu une discussion avec le coach. Le coach m'a dit que je n'allais pas commencer. Comme je le répète assez souvent, le plus important c'est l'équipe, confiait ainsi l'attaquant tricolore devant les caméras de TF1, j'essaie de rentrer et de donner quelque chose quand je rentre pour être au service de l'équipe. Je crois que tout le monde est un peu pareil. On n'est pas là pour savoir qui va jouer, qui ne va pas jouer". Un discours qui tranche avec les critiques qui l'ont souvent accusé de trop mettre en avant son ego. A moins que le Français ne ronge son frein pour mieux revenir...*Thierry Henry a remplacé Nicolas Anelka face au Costa Rica et Franck Ribéry face à la Tunisie en début de seconde période.